Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Le plan de trésorerie de l’association

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le plan de trésorerie (ou budget de trésorerie) se présente sous la forme d’un tableau et recense toutes les entrées et les sorties d’argent de l’association, que celles-ci relèvent du budget de fonctionnement ou du cycle de financement. Le solde est effectué au minimum mois par mois et cumulé d’un mois sur l’autre. Il permet d’anticiper les crises ponctuelles mais aussi les difficultés récurrentes. Pour ces raisons, il est très souvent exigé par les partenaires de l’association et sa banque.

Pour assurer une bonne gestion de trésorerie, il est indispensable de : 

− récapituler ou répertorier toutes les opérations de trésorerie : on pourra se baser sur le budget prévisionnel, les conventions passées avec les financeurs (difficulté de prévoir les moments d’encaissement), les contrats de prestations ou les accords avec les fournisseurs, et le bon suivi du paiement des salaires et des charges sociales ; 

− au début de chaque année, classer les dépenses et recettes suivant leur périodicité (mensuelle, bimensuelle, trimestrielle ou annuelle), bien identifier le suivi des projets spécifiques et les décaissements d’investissements en lien avec les décisions stratégiques et budgétaires ; - porter chaque entrée ou sortie de fonds dans la colonne du mois où elle doit normalement et réellement se produire ou être payée ; - actualiser le plan en permanence (à chaque nouvelle information susceptible de le modifi er) afin d’absorber suffi samment les imprévus ; - s’assurer que le solde de début de mois corresponde au solde de fin de mois du précédent. 

Les encaissements 

• Les ventes et prestations sont plus ou moins importantes dans les ressources des associations. Certaines sont prévisibles (en date et montant), d’autres le sont moins : il est important d’ajuster les délais d’encaissements. 

• Les subventions d’exploitation ou d’investissement sont souvent la ressource principale des associations. Si les décisions des fi nanceurs et des collectivités locales sont prises à dates à peu près fixes, il n’en est pas de même des versements. Dès que les subventions sont votées, il est possible de demander à l’organisme payeur d’indiquer une date prévisionnelle ou, si possible, un échéancier. Auquel cas, il est nécessaire de réajuster le prévisionnel de trésorerie en fonction des évolutions des dates de versements des subventions. 

• Les autres encaissements concernent principalement les cotisations des adhérents, les dons et ressources du mécénat, les opérations exceptionnelles mais prévues comme le versement[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Faire reconnaître l’association organisme de formation

Faire reconnaître l’association organisme de formation

Les associations qui réalisent ou veulent faire des prestations de formation professionnelle continue doivent déclarer leur activité auprès du préfet de région. Ceci leur permet en outre de[…]

12/11/2020 | Gestion
UrgencESS : un service anti-crise à destination de l’ESS

UrgencESS : un service anti-crise à destination de l’ESS

Associations, diversifiez vos moyens de paiement !

Associations, diversifiez vos moyens de paiement !

2ème confinement : les mêmes conditions à une ou deux différences près

2ème confinement : les mêmes conditions à une ou deux différences près

Plus d'articles