Nous suivre Associations Mode d’emploi

Plan de relance : 1,3 milliard d'euros pour l'ESS dont les associations

Armelle Barroux

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Plan de relance : 1,3 milliard d'euros pour l'ESS dont les associations

© Nuthawut - stock.adobe.com

Le gouvernement a dévoilé le 3 septembre dernier un plan de relance axé autour de 3 grands volets : l’écologie, la compétitivité et la cohésion. 
Doté de 100 milliards d’euros, il en dédie 1,3 milliard directement aux acteurs de l’économie sociale et solidaire dont les associations.

L’emploi, en particulier des jeunes, est une des grandes priorités. C’est pourquoi près de 600 millions d’euros devraient bénéficier aux structures de l’ESS qui favorisent l’insertion professionnelle de ces jeunes dont 200 millions d’euros dédiés à l’insertion par l’activité économique. Le dispositif « Parcours Emploi Compétences » est quant à lui abondé de 200 millions d’euros supplémentaires. Et 190 millions d’euros bénéficieront aux missions locales, à l’accompagnement des jeunes en service civique et aux associations sportives.

Parmi les autres mesures prises, 100 millions d’euros sont destinés à soutenir directement les associations de lutte contre la pauvreté. Et 30 millions d’euros sont à destination des tiers-lieux ruraux dans le but de développer des actions d’inclusion numérique.

Si le Mouvement associatif se réjouit de cet « acte attendu de reconnaissance du rôle de cette économie et des acteurs qui l’incarnent dans la résilience et le relèvement du pays », il « déplore l’absence de soutien global à la sauvegarde et au développement de la vie associative ».

Il considère que « les mesures annoncées ne permettent pas de répondre aux enjeux structurels de préservation et de renforcement de très nombreuses petites et moyennes associations employeuses ou ne reposant que sur le bénévolat, qui ont été lourdement impactées par la crise  sanitaire et qui constituent un tissu indispensable à la vitalité des territoires et au lien social. »

Et qu’ « on ne peut parler de cohésion sans donner toute leur place aux milliers d’associations qui la font vivre, souvent peu visibles aux yeux des grandes politiques publiques mais pourtant indispensables aux citoyens ».

Il demande ainsi notamment que soit renforcé le FDVA mais également que le dispositif Parcours Emploi soit réadapté et d’envisager d’autres formes de contrats aidés.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Les obligations de la commune en matière d’affichage associatif

Les obligations de la commune en matière d’affichage associatif

L’article L.581-13 du code de l’environnement stipule que les communes ont l’obligation de prévoir des espaces destinés à l’affichage d’opinion ou à la publicité relative aux[…]

17/11/2020 | MairiePartenaires
Comment sont réparties les compétences des collectivités ?

Comment sont réparties les compétences des collectivités ?

Qui peut représenter la collectivité au sein de l’association ?

Qui peut représenter la collectivité au sein de l’association ?

Les 60 nouvelles « Fabriques de territoires » viennent d'être nommées !

Les 60 nouvelles « Fabriques de territoires » viennent d'être nommées !

Plus d'articles