Nous suivre Associations Mode d’emploi

Le logiciel libre a la cote au sein du gouvernement !

Sujets relatifs :

,

Le 15 janvier 2013, la ministre chargée des PME, innovation et économie numérique Fleur Pellerin a répondu à une question écrite du député Jean-Jacques Candelier. Elle s'y livre à une défense et illustration du logiciel libre que ne désavouerons pas les militants de cette cause.

Cette position vient conforter l'initiative déjà prise par le premier ministre dans une circulaire dont nous vous avions fait état, qui abordait l'usage des logiciels libre dans l'administration. Mais, comme le constate l'April, " le dossier le plus crucial pour le libre au niveau européen, le brevet unitaire, a plutôt montré une absence complète de préoccupation pour ces enjeux de la part du gouvernement". Souhaitons néanmoins que ces prises de positions permettent une accélération de la diffusion du libre dans les différents secteurs de la société et particulièrement dans la vie associative, objet de toutes les attentions, non dénuées d'arrière-pensée, de la part des vendeurs de logiciels propriétaires. Il serait intéressant qu'à son tour le ministère des sports, de la jeunesse, de l'éducation populaire et de la vie associative prenne aussi position. Cela conforterait des initiatives comme celle de l'April en partenariat avec la Crédit coopératif permettant aux associations de disposer d'un guide de l'ensemble des logiciels libres pouvant leur être utile. Soulignons dailleurs que les sites du ministères sont élaborés à partir de logiciel "open source".

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

« Communes en musique », un appel à projets pour l'organisation de concerts dans les petites communes

« Communes en musique », un appel à projets pour l'organisation de concerts dans les petites communes

La Sacem (Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique) a lancé un appel à projets Communes en musique – Mon projet entre en scène destiné à soutenir, pour un montant[…]

L’État ne peut pas planter son couteau fiscal dans le dos des associations !

L’État ne peut pas planter son couteau fiscal dans le dos des associations !

Comment et pourquoi évaluer l’impact social ?

Comment et pourquoi évaluer l’impact social ?

Emplois francs : une généralisation à tous les quartiers prioritaires dès 2020

Emplois francs : une généralisation à tous les quartiers prioritaires dès 2020

Plus d'articles