Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Le fonds de dotation, un succès qui ne se dément pas

Armelle Barroux

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le fonds de dotation, un succès qui ne se dément pas

© tetxu - stock.adobe.com

Dans un contexte où les ressources publiques tendent à se raréfier, le fonds de dotation peut être une réponse à la recherche de financements. Les associations apprécient ses conditions souples et avantageuses. Au point de concurrencer les traditionnelles fondations.

Institué par la loi n° 2008-776 du 4 août 2008, le fonds de dotation, qui répondait alors à des besoins de structuration financière de projets tels que l’implantation du Louvre à Abu Dhabi, est toujours plus plébiscité. Se révélant adapté à une variété de situations et de projets, y compris plus modestes, il se crée aujourd’hui autant de fonds de dotation par mois que de fondations en un an (entre 20 et 30).

Un régime fiscal intéressant

Facile à créer (il peut n’y avoir qu’un seul fondateur ; rédaction libre des statuts ; simple déclaration en préfecture) et à gérer (au minimum trois administrateurs nommés par le fondateur), il est éligible au régime fiscal du mécénat et peut également faire appel à la générosité publique. De plus,[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Attribution de 29 % du plan de relance pour la culture

Attribution de 29 % du plan de relance pour la culture

La mise en œuvre du plan de relance dans le secteur de la culture a débuté. 460 millions d'euros, dont 250 gérés directement par les Drac (directions régionales des affaires culturelles) ont[…]

15/02/2021 | CultureCoronavirus
Budget 2021 : une relance limitée

Budget 2021 : une relance limitée

[Appel à projets 2021] Soutien aux partenariats de recherche des associations

[Appel à projets 2021] Soutien aux partenariats de recherche des associations

Secteur culturel : 14 milliards d'euros de perte

Secteur culturel : 14 milliards d'euros de perte

Plus d'articles