Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Le domaine privé de la commune : quelles garanties pour l’association ?

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le domaine privé de la commune : quelles garanties pour l’association ?

© smtd3/AdobeStock

À côté de leur domaine public, les collectivités locales gèrent aussi un domaine soumis au droit privé. Des règles plus protectrices pour l’association mais attention aux cas particuliers.

Les collectivités ont, en général, la charge d’un domaine soit pour exercer un service public, soit pour que ce lieu soit affecté à l’usage direct du public (avec un aménagement indispensable). Dans ces deux cas, il s’agit du « domaine public », dont l’occupation reste précaire par nature (quitte à ce qu’une indemnisation soit prévue pour l’association évincée, notamment en cas de contrat de long terme).

Droit rural

Hors ces cas, le domaine de la collectivité est dit privé sauf dans certains cas spécifiques (littoral, fleuves, etc.) ou s’il y a eu domaine public dans le passé et que l’administration a oublié de « déclasser » ce bien. C’est alors le[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Des étrangers pas étrangers à la vie associative

Des étrangers pas étrangers à la vie associative

La liberté d’association est reconnue par la France comme une liberté à valeur constitutionnelle (décision n° 71-44 DC du 16 juillet 1971). Elle concerne également les personnes[…]

18/04/2019 | Droit associatif
 La valeur d’un don alimentaire est estimée au jour du don

La valeur d’un don alimentaire est estimée au jour du don

Quelle responsabilité  pour l’association en dehors de ses locaux ?

Quelle responsabilité pour l’association en dehors de ses locaux ?

L’absence de mentions légales sur un site internet peut vous valoir 5 000 euros d’amende

L’absence de mentions légales sur un site internet peut vous valoir 5 000 euros d’amende

Plus d'articles