Nous suivre Associations Mode d’emploi

Le DASESS aide les associations en difficulté

Charline Houet, France Active Bretagne

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le DASESS aide les associations en difficulté

© Cifotart - stock.adobe.com

Présent dans 5 régions de France métropolitaine, le DASESS (Dispositif d’appui aux structures de l’ESS en consolidation) permet à des associations de traiter leurs difficultés économiques et financières. Un outil complémentaire au DLA.

Le DASESS s’adresse aux structures de l’ESS portant un nombre d’emplois significatif et exerçant une activité économique qui font face à une diminution significative de leurs fonds propres, par exemple suite à une perte d’exploitation importante sur un ou plusieurs exercices.

Estimation de la capacité de rebond de l'association

Un diagnostic est d’abord réalisé par les chargés de missions financement de France Active. Il permet d’établir un premier bilan de situation à partir duquel est identifié un axe d’accompagnement (ex : restructuration d’une activité, révision du modèle économique, etc.) et, le cas échéant, un besoin de financement.

Par la suite, les membres du comité de décision, composé d’experts-comptables, banquiers, représentants des réseaux de l’ESS, financeurs, bénévoles qualifiés, etc. estiment la capacité de rebond de la structure et décident de donner suite ou non à la proposition d’accompagnement.

Ils utilisent pour cela des critères tels que la capacité de la gouvernance à prendre des décisions, l’énergie de la direction pour les porter et le soutien de l’environnement partenarial de la structure (souvent lié à l’utilité de la structure pour son territoire et à la qualité du service rendu).

Une mobilisation multi-partenariale

L’accompagnement, s’il est accordé, comprend systématiquement la mise à disposition gratuite d’un consultant professionnel missionné à l’issue d’une mise en concurrence (profils conseil en stratégie avec une forte culture financière). En complément, et si cela est nécessaire, un financement court terme peut être accordé.

Ce financement ne doit en aucun cas se substituer au soutien de la banque de l’association. Un des points forts du dispositif est sa capacité à mobiliser les partenaires techniques, institutionnels et financiers de la structure bénéficiaire tout au long de l’accompagnement.

-> A lire : Crise du coronavirus : l'État garantit vos emprunts

Un modèle économique pérenne

L’association portant le festival de Douarnenez a bénéficié de ce dispositif. Cela lui a permis d’analyser les raisons de son déficit et de travailler sur un modèle économique pérenne. L’approche économique est restée centrale mais sans être dissociée de l’ensemble du projet.

L’accompagnement s’est appuyé à la fois sur le directeur, les membres du conseil d’administration, et un groupe de travail mixant salariés et administrateurs. Ce dernier s’est acculturé aux questions financières avant de passer à la phase d’analyse du modèle économique du festival.

Cet accompagnement a permis de mettre en place des procédures qui ont conduit à une meilleure maîtrise des dépenses. Il a aussi aidé l’association à aller chercher des soutiens exceptionnels auprès des partenaires. Les résultats de l’année 2019 sont très positifs, voire inespérés. Ils permettent de combler le déficit de 2018 et de reconstituer le fonds associatif.


Dispositifs d’appui similaires

Accessible en Hauts-de-France, Pays de la Loire, Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté et Bretagne, le DASESS est porté par le réseau France Active. D’autres dispositifs similaires existent ailleurs comme le fonds d’avance remboursable (FAR) en Seine-Saint-Denis, le soutien aux organisations solidaires (SOS) en Provence-Alpes-Côte d’Azur ou le dispositif d’accompagnement des structures de l’insertion par l’activité économique en difficulté en Nouvelle-Aquitaine.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Les associations ne peuvent plus se passer des « intercos »

Les associations ne peuvent plus se passer des « intercos »

Les élections municipales ont été l’occasion de désigner les représentants des communes au sein des 1 254 intercommunalités dans lesquelles elles coopèrent. Les « intercos »[…]

Soutenir les associations de grande proximité pour lutter contre la pauvreté

Soutenir les associations de grande proximité pour lutter contre la pauvreté

Des hausses de budget en vue dans le projet de loi de finances pour 2021

Des hausses de budget en vue dans le projet de loi de finances pour 2021

100 millions d’euros annoncés par Sarah El Haïry pour relancer les associations

100 millions d’euros annoncés par Sarah El Haïry pour relancer les associations

Plus d'articles