Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Le bénévolat sportif mérite d’être mieux accompagné

Michel Lulek
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le bénévolat sportif mérite d’être mieux accompagné

© LIGHTFIELD STUDIOS - stock.adobe.com

Quatre ans avant les Jeux olympiques de 2024, le Conseil d’État fait 21 propositions pour renforcer la pratique sportive. Plusieurs concernent le monde associatif.

À la suite de 70 auditions et de six conférences publiques, le Conseil d’État a publié en octobre une substantielle étude de 240 pages qui fait le tour des questions qui intéressent le sport en France, sous ses multiples aspects : facteur de cohésion, de citoyenneté et d’éducation, champ d’affirmation de la grandeur nationale ou objet de politique publique.

Rappeler le rôle central de l’État

L’étude rappelle que les collectivités territoriales sont devenues les premières contributrices au financement des pratiques et des équipements sportifs avec près de 12 milliards d’euros dépensés chaque année. Si l’État n’est donc pas le premier financeur de la politique publique du sport, il a cependant un rôle central à jouer qu’il doit conserver. Le Conseil d’État estime que c’est à lui de définir, en lien avec la toute récente Agence nationale du sport, la stratégie nationale en matière de sport,[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Nouvelles dispositions pour les salariés perdant un enfant

Nouvelles dispositions pour les salariés perdant un enfant

Depuis le 1er juillet 2020, en cas de décès d’un enfant ou d’une personne à charge de moins de 25 ans, les salariés bénéficient d’un congé allongé à 7 jours[…]

Le bénévolat à distance devient une pratique commune

Le bénévolat à distance devient une pratique commune

Le télétravail en alternance

Le télétravail en alternance

Les banques alimentaires demandent du renfort

Les banques alimentaires demandent du renfort

Plus d'articles