Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Lanceurs d’alerte : la loi reste en retrait des attentes des associations

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Lanceurs d’alerte : la loi reste en retrait des attentes des associations

© Jonathan Stutz/Adobestock

La loi dite Sapin 2 sur les lanceurs d’alerte a pour objet de protéger « ceux qui dénoncent une menace ou un préjudice grave pour l’intérêt général ». Pour les associations, ce texte est encore insuffisant.

Si le lancement d’alerte est souvent lié à des pionniers qui ont osé mettre au grand jour un scandale, il peut aussi reposer sur un collectif ou une association qui l’appuie dans sa démarche ou dont il est membre. C’est le cas du Réseau environnement santé à propos des biberons contenant du bisphénol A, de Générations Futures sur les pesticides ou des réseaux effectuant une veille et des actions en matière de nucléaire ou d’OGM.

Plusieurs lois pour protéger les lanceurs d'alerte

Dans les dix dernières années, plusieurs lois se sont attaquées au sujet. En 2007, une première loi protège les[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Un dirigeant ne peut être condamné pour faute de gestion que si cette dernière n’a pas contribué à l’insuffisance d’actif

Un dirigeant ne peut être condamné pour faute de gestion que si cette dernière n’a pas contribué à l’insuffisance d’actif

Après avoir été mis en redressement et en liquidation, le dirigeant d’une structure s’est vu assigner en paiement de l’insuffisance d’actif par le liquidateur. La cour d’appel a retenu la[…]

Réserver les postes au CA d’une fédération de chasse à certains membres est légitime

Réserver les postes au CA d’une fédération de chasse à certains membres est légitime

Le fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD) inclus dans le FSE+

Le fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD) inclus dans le FSE+

La résiliation d’une CPO par un département doit être justifiée

La résiliation d’une CPO par un département doit être justifiée

Plus d'articles