Nous suivre Associations Mode d’emploi

La valeur d’un don alimentaire est estimée au jour du don

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

 La valeur d’un don alimentaire est estimée au jour du don

© andy0man - stock.adobe.com

Un hypermarché a donné à deux reprises des denrées à une banque alimentaire pour des valeurs estimées à 145 000 et 209 000 euros. Elle a ensuite valorisé ces dons pour obtenir une réduction d’impôt au titre du mécénat. Or, suite à un contrôle fiscal, l’administration a considéré qu’au jour de la clôture de l’exercice comptable, ces dons avaient atteints leur date limite de consommation et n’avaient par conséquent plus aucune valeur, ce qui a donné lieu à un redressement fiscal.

La cour administrative d’appel vient d’invalider cette décision, précisant bien que la date d’appréciation de la date limite de consommation (DLC) se faisait au jour du don, DLC qui avaient bien été vérifiées par la banque récipiendaire des dons. Les dons alimentaires réalisés avaient donc bien une valeur estimée au jour du don.

Cour administrative d’appel de Nancy, 2e chambre, 27 décembre 2018 n° 17NC00196

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Réserver les postes au CA d’une fédération de chasse à certains membres est légitime

Réserver les postes au CA d’une fédération de chasse à certains membres est légitime

La Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales garantit aux associations la liberté d’organiser librement leurs modalités de fonctionnement (art. 11), sauf[…]

14/01/2021 | Droit associatif
Le fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD) inclus dans le FSE+

Le fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD) inclus dans le FSE+

La résiliation d’une CPO par un département doit être justifiée

La résiliation d’une CPO par un département doit être justifiée

Face au Covid-19, les associations sportives peuvent traiter les données de santé sous conditions

Face au Covid-19, les associations sportives peuvent traiter les données de santé sous conditions

Plus d'articles