abonné

La responsabilité des dirigeants en cas de difficultés financières

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Une association est responsable de ses dettes sur son propre patrimoine, même si elle est mise en redressement ou en liquidation judiciaire. Un dirigeant bénévole associatif peut néanmoins voir sa responsabilité engagée en cas de faute de gestion.

Lorsque l’association est mise en liquidation judiciaire suite à son état de cessation de paiement, les dirigeants bénévoles peuvent être condamnés à supporter sur leur patrimoine personnel tout ou partie des dettes de l’association s’ils ont commis des fautes de gestion, d’imprudence ou de négligence ayant entraîné ou accru l’insuffisance d’actif de l’association ou aggravé le trou de trésorerie (1). Un désintérêt du dirigeant pour la gestion[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Pas de responsabilité financière du dirigeant pour des fautes postérieures à l’ouverture de la liquidation judiciaire

Pas de responsabilité financière du dirigeant pour des fautes postérieures à l’ouverture de la liquidation judiciaire

La faute de gestion d’un dirigeant de droit ou de fait, visée par l’article L.651-2 du code de commerce, qui peut conduire à ce qu’il supporte toute ou partie de l’insuffisance d’actif de la structure, doit avoir été commise...

Quand des organismes de l'économie sociale et solidaire demandent une participation libre

Quand des organismes de l'économie sociale et solidaire demandent une participation libre

Préparer sa première clôture de comptes

Préparer sa première clôture de comptes

Une personne peut-elle être interdit bancaire et assumer la fonction de trésorier d’une association ?

Une personne peut-elle être interdit bancaire et assumer la fonction de trésorier d’une association ?

Plus d'articles