Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

La protection des locaux associatifs

Yannick Dubois, Cabinet Kogito Associations
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

La protection des locaux associatifs

© Dmitriy Syechin - stock.adobe.com

De nombreuses associations utilisent pour leurs activités des locaux dont elles peuvent être propriétaires, locataires ou occupantes à titre gracieux. Comment se met en oeuvre la responsabilité en cas de dommage causé au local lui-même ou lorsque ce local est la cause d’un dommage ?

Lorsque l’association est propriétaire de son local, il n’existe pas d’obligation légale d’assurer celui-ci. En revanche, si elle subit un sinistre, elle devra seule (en sa qualité de personne morale) en supporter les conséquences financières.

L’association propriétaire

Il est donc très vivement conseillé à l’association de souscrire une assurance garantissant les risques de dégradations de son patrimoine qui seraient liées au vol, au bris de glace, au vandalisme, à la neige et à la grêle, aux catastrophes naturelles, au dégât des eaux, à l’incendie…

L’assurance dommage aux biens permet de protéger à la fois[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

On n’exclut pas qui on veut, quand on veut

On n’exclut pas qui on veut, quand on veut

Lorsqu’un membre ou un dirigeant ne se conforme pas aux statuts ou au règlement intérieur, votre association peut engager une procédure d’exclusion. Il vous faudra pour cela respecter le droit à la[…]

16/04/2021 | Droit associatif
Les carences de l’État en matière de lutte contre le changement climatique constituent un préjudice moral à l’égard d’associations de protection de l’environnement

Les carences de l’État en matière de lutte contre le changement climatique constituent un préjudice moral à l’égard d’associations de protection de l’environnement

Une fermeture administrative d’un lieu de culte ne porte pas atteinte à la liberté d’association

Une fermeture administrative d’un lieu de culte ne porte pas atteinte à la liberté d’association

Pas plus de un cinquième de salariés au conseil d’administration d’une Arup

Pas plus de un cinquième de salariés au conseil d’administration d’une Arup

Plus d'articles