Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

La nouvelle organisation des services de l’État en région

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le 5 novembre, une instruction du Premier ministre relative à l’adaptation de l’implantation des services de l’État dans les territoires (1) donnait la philosophie de la nouvelle organisation territoriale des services déconcentrés de l’État en région. Elle peut se résumer en deux mots : déconcentration et concertation. Plusieurs textes réglementaires parus fin 2015 sont venus la préciser.

Conscient que « des évolutions insuffisamment préparées et parfois simultanées dans des territoires déjà fragilisés sont facteurs d’inégalité et d’inquiétude croissante des Français », l’instruction du 5 novembre rappelle que l’État doit agir « avec cohérence » et associer « les acteurs locaux ». Elle place les préfets de département « au coeur du dispositif ». Parce qu’ils incarnent « l’état de proximité, notamment à l’échelon infradépartemental », ils doivent être « en capacité de mesurer les conséquences cumulées des évolutions envisagées sur les territoires concernés, pour éventuellement en corriger les effets ». C’est pourquoi leur est confiée l’élaboration du schéma départemental d’amélioration de l’accessibilité des services au public. 

Comité de l’administration régionale 

Au niveau régional, le Premier ministre invite les préfets de région à la même prudence : ils doivent « garantir la prise en compte des territoires situés dans les franges départementales ou régionales ». Chaque préfet devra réunir une fois par an au minimum un comité de l’administration régionale (CAR) dédié à l’organisation des implantations territoriales de l’État et de ses opérateurs. En effet, la réorganisation ne touche pas seulement les grands services régionaux (DRJSCS, Drac, Dreal, Draaf, DRFIP, ARS, rectorats, Direccte) et les propres services de l’État (brigades de gendarmerie, commissariats de police, trésoreries, antennes de direction[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Associations et maires ruraux bougent ensemble

Associations et maires ruraux bougent ensemble

Dynamiser les actions associatives dans le monde rural, c’est l’objectif de Bouge ton coq, un mouvement citoyen qui met en relation les maires et les associations des communes de moins de 5 000 habitants avec des donateurs.[…]

Le bénévolat obligatoire pour les bénéficiaires du RSA est légal... sous conditions

Le bénévolat obligatoire pour les bénéficiaires du RSA est légal... sous conditions

Une agence pour lutter contre les inégalités territoriales

Une agence pour lutter contre les inégalités territoriales

[Crise sanitaire] Soutien des collectivités aux associations

[Crise sanitaire] Soutien des collectivités aux associations

Plus d'articles