Nous suivre Associations Mode d’emploi

La loi Pacte modifie les seuils rendant obligatoire la nomination d’un commissaire aux comptes

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

La loi Pacte modifie les seuils rendant obligatoire la nomination d’un commissaire aux comptes

© Olivier Le Moal - stock.adobe.com

La loi Pacte (plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises) a modifié certains seuils au-delà desquels une structure doit nommer un commissaire aux comptes. Dorénavant, y sont soumis les organismes qui dépassent, à la date de clôture d’un exercice, deux des trois critères suivants :

  • 50 salariés,
  • 4 millions d’euros de bilan,
  • et 8 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Il s’agit des mêmes seuils que ceux imposant la certification légale des comptes (directive UE 2013/34 du 26 juin 2013).

À noter toutefois que les associations recevant plus de 153 000 euros de dons ou de subventions restent soumises à l’obligation de recourir à un commissaire aux comptes. Ce seuil-là ne change pas.

En savoir plus :

Projet de loi relative à la croissance et la transformation des entreprises

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Les impacts du passe sanitaire sur les activités associatives en 10 questions

Les impacts du passe sanitaire sur les activités associatives en 10 questions

La loi n° 2021-1040 du 5 août 2021 relative à l’extension du passe sanitaire a fait entrer le précieux QR code dans le quotidien des Français. Sa présentation est nécessaire pour autoriser[…]

L’État impose le contrat d’engagement républicain

L’État impose le contrat d’engagement républicain

La loi visant à améliorer la trésorerie des associations a (enfin !) été promulguée

La loi visant à améliorer la trésorerie des associations a (enfin !) été promulguée

L’absence de fusion entre plusieurs associations sportives ne permet pas de leur interdire l’accès aux équipements communaux

L’absence de fusion entre plusieurs associations sportives ne permet pas de leur interdire l’accès aux équipements communaux

Plus d'articles