Nous suivre Associations Mode d’emploi

La France condamnée pour non-respect du principe de liberté d'association

Sujets relatifs :

L'Association de défense des droits des militaires (l'Adefdromil) a saisi la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) invoquant la violation, par la France, de l'article 11 de la Convention européenne des droits de l'Homme. Ce dernier présente la liberté syndicale comme une forme ou un aspect spécial de la liberté d'association.

Elle contestait l'interdiction pour les militaires d'adhérer à des syndicats et pour de telles associations d'ester en justice pour défendre des intérêts professionnels collectifs. La France a été condamnée, la CEDH considérant qu'en interdisant par principe à l'association d'agir en justice en raison de la nature syndicale de son objet social, la France a porté atteinte à l'essence même de la liberté d'association. Si la liberté d'association des militaires peut faire l'objet de restrictions légitimes, l'interdiction pure et simple pour une association professionnelle d'exercer toute action en lien avec son objet social porte à l'essence même de cette liberté, une atteinte prohibée par la Convention.

En savoir plus
Cour Européenne des Droits de l'Homme, 2 octobre 2014, n°32191/09, ADEFDROMIL c/. France

 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Votre association est-elle bien assurée ?

Votre association est-elle bien assurée ?

Les dirigeants ne mesurent souvent que trop tard l’utilité pour leur association d’être bien assurée. Pour trouver le contrat adapté, il faut avant tout identifier les risques auxquels vous êtes[…]

22/02/2019 | ResponsabilitéLocaux
Concerts :  un décret qui fait du bruit

Concerts : un décret qui fait du bruit

Nullité d’assemblée générale : 5 ans pour agir

Nullité d’assemblée générale : 5 ans pour agir

[RGDP] La loi Informatique et Libertés réécrite

[RGDP] La loi Informatique et Libertés réécrite

Plus d'articles