Nous suivre Associations Mode d’emploi

La fondation Up valorise l’impact social

Sujets relatifs :

, ,

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

La fondation Up valorise l’impact social

© Alexander Raths/AdobeStock

La fondation du groupe Up (ex-Chèque Déjeuner) développe une politique de mécénat autour de quatre thèmes : l’alimentation, le logement, la santé, l’éducation et la culture. Avec la volonté de coconstruire avec les projets retenus.

En 2017, la Fondation Up est devenue une fondation d’entreprise à part entière après dix-huit années passées sous l’égide de la Fondation de France. L’occasion pour elle d’être plus visible et de recentrer son action autour d’une ambition générale : « impulser le pouvoir d’agir ensemble aux personnes en situation d’isolement ou de dépendance, toutes générations confondues, en leur permettant d’accéder à l’essentiel pour s’épanouir plus librement ».

Une grande variété de projets associatifs

Elle a décidé d’axer son soutien autour de quatre thèmes :

  • l’alimentation,
  • le logement,
  • la santé,
  • l’éducation et la culture.

Thèmes assez vastes pour pouvoir accueillir une grande variété de projets associatifs, mais où l’empreinte « pouvoir d’agir » doit toujours être présente. Ainsi seront par exemple retenues en matière de logement, des initiatives qui favorisent l’accessibilité, l’autonomie ou le vivre ensemble. De même, en ce qui concerne l’éducation et la culture, seront privilégiés les projets où l’accent est mis sur le libre accès à la culture pour le plus grand nombre.

Si des projets « réparateurs » pourront être soutenus, une attention particulière sera portée aux projets « précurseurs » capables d’ouvrir de nouvelles perspectives dans la manière d’aborder et de résoudre des problématiques sociétales.

Un critère important : l'impact social du projet

L’impact social des projets est donc un critère important de sélection. Les projets naissants sont les bienvenus, tout autant que ceux qui visent à se développer ou à essaimer, qu’ils soient ou non parrainés par un collaborateur du Groupe Up.

Pour que le projet soit étudié, un certain nombre de conditions doivent être réunies :

  • avoir un an d’existence minimum ;
  • être un acteur de ­l’intérêt général, de l’ESS ;
  • solliciter un accompagnement financier ne dépassant pas 50 % du montant du projet ;
  • s’engager avec la Fondation Up sur une durée de trois ans minimum.

Il s’agit en effet de coconstruire par des indicateurs et des échanges réguliers avec la fondation une évaluation permettant de mesurer l’impact social, territorial et sociétal du projet.

Deux sélections

Les candidatures peuvent être déposées pour les deux sélections annuelles. La première s’est terminée en avril. Pour la seconde, vous avez jusqu’au 30 septembre pour proposer votre action.

Une fiche projet téléchargeable sur le site de la fondation accompagnée des pièces administratives essentielles à l’instruction du dossier est à envoyer tout simplement par email ou par courrier, mais un formulaire de dépôt en ligne sera très prochainement disponible.


Un article de Michel Lulek

Une aide moyenne de près de 5 000 euros

  • Le rapport d'activité 2016 de la Fondation Up permet de découvrir les 69 projets retenus cette année-là (dont 20 à l’international).
  • 330 000?euros de subventions ont été octroyés pour un montant moyen de 4 700 à 5 000 euros dans une fourchette allant de 2 500 à 6 000 euros.
  • 81?% des projets soutenus sont portés par des associations. La fondation est dotée d’un fonds minimum de 1 250 000?euros sur cinq ans.
 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

« La commune reste le partenaire naturel du monde associatif »

« La commune reste le partenaire naturel du monde associatif »

Interview de Philippe Laurent, maire de Sceaux, secrétaire général de l’Association des maires de France  Pourquoi l’AMF a-t-elle accepté de cosigner la charte des engagements[…]

L’appel à manifestations d’intérêt valorise l’initiative associative

L’appel à manifestations d’intérêt valorise l’initiative associative

Le FDVA finance le fonctionnement et les projets innovants des associations

Le FDVA finance le fonctionnement et les projets innovants des associations

Appel public à la générosité : le compte d’emploi ressources pas toujours obligatoire

Appel public à la générosité : le compte d’emploi ressources pas toujours obligatoire

Plus d'articles
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX