Nous suivre Associations Mode d’emploi

La Fondation de France soutient l’enfance en difficulté

CRITERES DE SELECTION DE CES APPELS A PROJETS

• Servir l’intérêt du jeune
• Bénéficier à des personnes déjà identifiées et dont les difficultés ont été avérées par un diagnostic
• Répondre au(x) besoin(s) exprimé(s) par les bénéficiaires en cohérence avec ce qui a été identifié par le diagnostic et le contexte local
• Avoir recours à des compétences diverses (approche  pluridisciplinaire et partenariale)
• Être innovant
• Prévoir une évaluation
• Impliquer les personnes bénéficiaires ou prévoir des étapes favorables à une participation progressive

La Fondation de France soutient l’enfance en difficulté

© Halfpoint/Fotolia.com

Un double appel à projets de la Fondation de France vise à soutenir les associations qui proposent un accompagnement des enfants et de leur famille lorsqu’ils sont en difficulté ainsi qu’à celles qui viennent en aide aux jeunes majeurs sans soutien familial.

Depuis plusieurs années, la Fondation de France encourage les actions qui favorisent une meilleure prise en considération de l’enfant et du jeune par la société et son entourage familial. Son soutien peut être reconduit deux voire trois ans pour les projets particulièrement complexes à mettre en œuvre.

Un appel à projets en deux volets

Ce double appel à projets vise plusieurs objectifs :

  • prévenir les risques d’exclusion sociale et d’isolement ;
  • lutter contre la précarité ;
  • soutenir les enfants, leur famille et les jeunes en difficultés par des actions innovantes ;
  • et promouvoir une approche globale de l’accompagnement des familles.

Concernant les jeunes majeurs, la fondation soutient les projets qui visent à apporter un soutien collectif aux jeunes adultes (de 18 à 25 ans) en rupture familiale lorsqu’ils sortent des dispositifs d’aide sociale à l’enfance ou de protection judiciaire, ou lorsqu’ils sont errants ou migrants primo-arrivants.

Un soutien particulier pour les projets innovants

Pour être soutenu, un projet en direction des plus jeunes répond aux mêmes objectifs et doit apporter une réponse réelle à un ou plusieurs facteurs à l’origine des difficultés rencontrées. Le projet peut s’adresser directement aux enfants ou aux parents. Dans ce cas, les enfants doivent tout de même en recevoir les bénéfices par répercussion. Il s’agit, par exemple, de projets qui évitent les ruptures de parcours (soutien aux solidarités familiales, maintien dans la vie sociale, accès à la santé, à l’éducation, etc.), de projets d’accompagnement à la fonction parentale ou aux enfants et jeunes dont le mal-être est avéré (enfants délaissés, témoins ou victimes de violence, etc.).

Sont particulièrement étudiés les projets innovants destinés à soutenir les relations entre enfants et parents au sein des maisons d’enfants à caractère social et des services d’action éducative en milieu ouvert ainsi que les projets innovants favorisant le langage des enfants.

Candidater à cet appel à projets

Les deux appels à projets sont uniquement ouverts à des projets situés en France métropolitaine ou ultra-marine. Le dossier de demande de subvention complet sera adressé par voie électronique à l’une des huit délégations régionales de la fondation en fonction du département de votre siège social, au plus tard le 27 octobre. Une présélection aura lieu courant novembre avant examen par un comité d’experts en février 2018.

Une aide complémentaire peut être allouée aux structures qui souhaitent prendre en compte les impacts environnementaux de leur projet. Cette subvention supplémentaire finance l’intervention d’un consultant (1 à 5 jours) pour aider à mesurer les impacts environnementaux du projet, bâtir un plan d’actions pour des solutions alternatives et en évaluer l’impact financier, ou élaborer des actions de formation facilitant les changements de pratiques des différentes parties prenantes du projet. Le dossier complémentaire pour demander cette aide est à remettre en même temps que le dossier principal.

Un article d'Armelle Barroux

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Contrat de génération : c’est fini !

Contrat de génération : c’est fini !

L’ordonnance n° 2017-1387 du 23 septembre 2017, relative à la prévisibilité et la sécurisation des relations de travail, a supprimé la section du code du travail consacrée au contrat de[…]

Le modèle de statuts des associations reconnues d’utilité publique a été mis à jour

Le modèle de statuts des associations reconnues d’utilité publique a été mis à jour

Démocratie participative : quelle place pour les associations ?

Démocratie participative : quelle place pour les associations ?

Service civique : comment est-il vécu par les jeunes ?

Service civique : comment est-il vécu par les jeunes ?

Plus d'articles