Nous suivre Associations Mode d’emploi

La faute d'un salarié n'exonère pas l'association de sa responsabilité

Sujets relatifs :

Un salarié titulaire d'une délégation de pouvoirs en matière d'hygiène et de sécurité, et comme tel investi dans ce domaine de la compétence, de l'autorité et des moyens nécessaires à l'exercice de sa mission, est un représentant de la personne morale qui l'emploie au sens de l'article 121-2 du Code pénal.

Il engage la responsabilité de celle-ci en cas d'atteinte involontaire à la vie ou à l'intégrité physique trouvant sa cause dans un manquement aux règles qu'il était tenu de faire respecter en vertu de sa délégation. En l'espèce, le manquement à l'origine de l'accident était l'absence de formation appropriée du salarié aux risques liés à l'utilisation d'une pelle mécanique.
Cour de cassation, chambre criminelle, 25 mars 2014, n°13-80376, Sté Gauthey c/ X.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

[Retraite complémentaire] L’Agirc et l’Arrco ont fusionné

[Retraite complémentaire] L’Agirc et l’Arrco ont fusionné

L’Association générale des institutions de retraite complémentaire des cadres (Agirc) et l’Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés (Arrco) ont fusionné au[…]

12/02/2019 | Salarié
[Formation des bénévoles] Les appels à projets régionaux du FDVA

[Formation des bénévoles] Les appels à projets régionaux du FDVA

1 dirigeant sur 2 aimerait être accompagné pour recruter de nouveaux bénévoles

1 dirigeant sur 2 aimerait être accompagné pour recruter de nouveaux bénévoles

Chèque emploi associatif : l’Urssaf le fait pour vous

Chèque emploi associatif : l’Urssaf le fait pour vous

Plus d'articles