Nous suivre Associations Mode d’emploi

La délégation du pouvoir de licencier à un directeur doit faire l’objet d’une note

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

La délégation du pouvoir de licencier à un directeur doit  faire l’objet d’une note

© Jakub Jirsák/AdobeStock

Si les statuts de l’association ne contiennent aucune disposition relative au pouvoir de licencier, il s’agit d’un pouvoir entrant par défaut dans les attributions du président de l’association.

Ainsi, lorsqu’il signe une note précisant le rôle et les attributions de la direction générale et de chacun des responsables de service, dans laquelle est indiqué que la responsable de la gestion de l’ensemble du personnel, détient, également par délégation, le pouvoir disciplinaire à l’encontre des personnels non-cadres et qu’elle est en charge de la mise en œuvre des procédures de sanctions disciplinaires, le président délègue le pouvoir de licencier à la responsable de la gestion du personnel.

Cour de cassation, chambre sociale, 14 mars 2018 n° 16-12578

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Une erreur sur la quotité de travail peut avoir des conséquences sur la cotisation Urssaf

Une erreur sur la quotité de travail peut avoir des conséquences sur la cotisation Urssaf

La notion de quotité de travail au sens de la déclaration sociale nominative (DSN) correspond au temps de travail contractuel du salarié. La quotité de travail intervient dans le calcul de certaines[…]

28/10/2020 | Salarié
Les emplois francs : en hausse et reconduits d'un an

Les emplois francs : en hausse et reconduits d'un an

Encore des marges de progression pour aller vers une égalité femmes-hommes dans le bénévolat

Encore des marges de progression pour aller vers une égalité femmes-hommes dans le bénévolat

La prise en charge des frais liés au télétravail

La prise en charge des frais liés au télétravail

Plus d'articles