Nous suivre Associations Mode d’emploi

La délégation du pouvoir de licencier à un directeur doit faire l’objet d’une note

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

La délégation du pouvoir de licencier à un directeur doit  faire l’objet d’une note

© Jakub Jirsák/AdobeStock

Si les statuts de l’association ne contiennent aucune disposition relative au pouvoir de licencier, il s’agit d’un pouvoir entrant par défaut dans les attributions du président de l’association.

Ainsi, lorsqu’il signe une note précisant le rôle et les attributions de la direction générale et de chacun des responsables de service, dans laquelle est indiqué que la responsable de la gestion de l’ensemble du personnel, détient, également par délégation, le pouvoir disciplinaire à l’encontre des personnels non-cadres et qu’elle est en charge de la mise en œuvre des procédures de sanctions disciplinaires, le président délègue le pouvoir de licencier à la responsable de la gestion du personnel.

Cour de cassation, chambre sociale, 14 mars 2018 n° 16-12578

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Avec la crise, un net ralentissement des créations d'association

Avec la crise, un net ralentissement des créations d'association

L’association Recherches & Solidarités (R&S) vient de publier la 19e édition de son panorama intitulé « La France associative en mouvement ». Pour l’année 2020[…]

Le dispositif Impact emploi étendu aux associations de dix à dix-neuf salariés

Le dispositif Impact emploi étendu aux associations de dix à dix-neuf salariés

Le point sur l'abandon de frais des bénévoles

Le point sur l'abandon de frais des bénévoles

Le transfert de salariés entre deux associations qui se succèdent dans un lieu n’est pas automatique

Le transfert de salariés entre deux associations qui se succèdent dans un lieu n’est pas automatique

Plus d'articles