Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

La Corrèze et l’Ardèche misent sur le crowdfunding

La Corrèze et l’Ardèche misent sur le crowdfunding

© Butch/Fotolia.com

Suite à la suppression de la clause générale de compétence des départements dans le cadre de la loi Notre, la Corrèze et l’Ardèche s’appuient sur des dispositifs de financement participatif pour soutenir leurs associations.

Il existe aujourd’hui plus de 70 plateformes françaises de crowdfunding. Mais on ne distingue pas facilement les projets ardéchois ou corréziens des autres. Pour soutenir leurs projets territoriaux, les deux collectivités ne souhaitaient pas pour autant créer une plateforme de plus, ni gérer un site marchand. Elles ont donc développé des portails spécifiques appuyés par un partenariat avec Finance Participative France (FPF) et la BPI.

Appuyer l’esprit d’initiative et le développement d’activités d’acteurs du territoire

La Corrèze fut la première à se lancer en juillet 2015 au travers du dispositif Coup de pouce. L’Ardèche, quant à elle, a créé son portail Un projet, un coup de main en novembre[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Microcrédits : les conditions d'octroi modifiées

Microcrédits : les conditions d'octroi modifiées

Plusieurs modifications ont été apportées par décret aux conditions d’octroi de microcrédits professionnels par les associations sans but lucratif et les fondations reconnues d’utilité[…]

12/02/2019 | Trésorerie
Un appel à projets pour l’éducation populaire

Un appel à projets pour l’éducation populaire

402 millions d’euros collectés en 2018 par financement participatif

402 millions d’euros collectés en 2018 par financement participatif

La Cour des comptes veut encadrer le mécénat

La Cour des comptes veut encadrer le mécénat

Plus d'articles