Nous suivre Associations Mode d’emploi

La banque n’est pas responsable en cas de documents falsifiés

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

 La banque n’est pas responsable en cas de documents falsifiés

© Andrey Popov - stock.adobe.com

Le compte bancaire d’une association ne pouvait fonctionner qu’avec la double signature de son président et d’un représentant d’une société ayant qualité d’assistant du président et mission d’exercer les pouvoirs administratifs pour agir au nom de l’association.

Suite à des détournements de fonds préjudiciables à l’association grâce à des ordres de virement falsifiés, celle-ci s’est retournée contre la banque et a demandé à être indemnisée pour manquement au devoir de vigilance.

La Cour de cassation rejette cette demande dans la mesure où la banque avait bien respecté les conditions de fonctionnement convenues, les ordres ayant mené aux versements litigieux comportant les deux signatures requises.

Cour de cassation, chambre commerciale, 15 mai 2019, pourvoi n° 17-28197

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Élections municipales : ce que les associations peuvent faire… ou pas

Élections municipales : ce que les associations peuvent faire… ou pas

Le code électoral interdit aux associations d’afficher leur soutien à un candidat à une élection. Enfreindre cette disposition peut annuler l’élection. La période préélectorale[…]

11/10/2019 | Droit associatifNumérique
Notre-Dame de Paris : le taux de la réduction d’impôt est porté à 75 %

Notre-Dame de Paris : le taux de la réduction d’impôt est porté à 75 %

L’arbitrage, une alternative au tribunal

L’arbitrage, une alternative au tribunal

Un président ne peut refuser le renouvellement de la licence que si les statuts le prévoient

Un président ne peut refuser le renouvellement de la licence que si les statuts le prévoient

Plus d'articles