La baisse des contrats aidés touche principalement les jeunes peu qualifiés

Armelle Barroux

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

La baisse des contrats aidés touche principalement les jeunes peu qualifiés

© dusanpetkovic1 - stock.adobe.com

La fin des contrats d’avenir fait que les jeunes peu qualifiés sont les premières victimes de la politique de baisse drastique des contrats aidés. L’étude de la Dares le montre clairement : alors qu’il y avait 459 300 emplois aidés en 2016, il n’en restait plus que 133 900 en 2018.

Par ailleurs, ceux-ci ont une nette tendance à être moins long que précédemment (10,9 mois en 2018 vs 11,9 mois en 2017), plus fréquemment à temps partiel (84 % en 2018 vs 70 % en 2017) et très majoritairement en CDD (94 % en 2018 vs 89 % en 2017).


-> A lire : Que reste-t-il des aides à l’emploi ?

Nous vous recommandons

Un licenciement fondé sur des faits participant à la liberté d’expression du salarié est nul

Un licenciement fondé sur des faits participant à la liberté d’expression du salarié est nul

Il résulte des articles L.1121-1 du code du travail et 10 § 1 de la Convention de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales que, sauf abus, le salarié jouit, dans l’entreprise et en dehors de celle-ci, de sa...

24/01/2023 | ActualitésSalarié
Percée de l’alternance dans les associations

Percée de l’alternance dans les associations

Retrouver l’équilibre après l’embauche du premier salarié

Retrouver l’équilibre après l’embauche du premier salarié

Jusqu’à 6 000 euros de prime de partage de la valeur pour les salariés associatifs

Jusqu’à 6 000 euros de prime de partage de la valeur pour les salariés associatifs

Plus d'articles