Nous suivre Associations Mode d’emploi

L'investissement à impact social divise

Sujets relatifs :

,

Présenté par les uns comme un mode de financement complémentaire aux financements traditionnels des associations et par les autres comme une marchandisation de la société dans son ensemble, l'investissement à impact social est loin de faire l'unanimité.

Également médiatisé sous le nom de « Social Impact Bonds » (SIB), ce mode de financement a fait l'objet d'un rapport remis par Hugues Sibille à Carole Delga l'automne passé. Celui-ci défendait d'ailleurs ce projet dans nos colonnes fin 2014.
Pour lui, s'il ne s'agit pas de LA solution miracle, mais il s'agit d'une des solution qu'il est nécessaire de mettre en place pour faire face au manque de capacités financières des collectivités locales et trouver de nouvelles ressources. Au contraire, le Collectif des associations citoyennes s'insurge contre ce qu'il dénonce comme une tentative de financiarisation de l'action associative. Il vient en ce sens de lancer une campagne de communication pour faire part de ses préoccupations considérant qu'il s'agit d'une solution à la fois ruineuse pour les finances publiques, à l'image des partenariats publics-privés, et asservissantes pour les projets associatifs.
Le débat est loin d'être clos !

En savoir plus
Collectif des associations citoyennes

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Quand les fondations exigent la reconnaissance d’intérêt général

Quand les fondations exigent la reconnaissance d’intérêt général

De plus en plus de fondations réservent leurs aides aux associations d’intérêt général. Certaines exigent même que cette qualité soit préalablement reconnue par les services fiscaux.[…]

31/05/2022 | FinancementsMagazine
Coopérer à plusieurs associations peut faciliter vos rentrées d’argent

Coopérer à plusieurs associations peut faciliter vos rentrées d’argent

Sport : un 3e AAP Impact 2024

Sport : un 3e AAP Impact 2024

Crise sanitaire : 20 % de perte pour la culture

Crise sanitaire : 20 % de perte pour la culture

Plus d'articles