Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

L’engagement associatif prend un coup de jeune

Sujets relatifs :

1 commentaire

1 commentaire

- 17/07/2018 18h:07

Merci pour la dynamique et innovations en cours. Vive le mouvement associatif. Dans notre pays le Cameroun, nous sommes vivement engagés dans la protection de l'environnement, le développement agro-pastoral pour le développement durable. Malgré les difficultés, nous avons espoir en la venir.. Cordialement.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

L’engagement associatif prend un coup de jeune

© Malingrey

Depuis vingt ans, le travail des associations et certaines orientations politiques ont contribué à transformer la manière dont les jeunes s’engagent. Mais au-delà de l’influence des acteurs institutionnels, l’évolution de cet engagement est marquée par les revendications d’une jeunesse à la recherche tant d’épanouissement individuel que d’expériences collectives.

Les formes d’engagement ont connu une évolution depuis le début des années 1970, qui s’explique autant par le tournant de l’individualisation que par la chute des grandes idéologies. En 1997, Jacques Ion théorise ainsi le passage d’un engagement dit « timbre », caractérisé par l’adhésion, à un engagement dit « post-it ».

De plus en plus de bénévoles associatifs

En accordant une place décisive à l’individu, le tournant de la modernité rebat les cartes au point que l’engagement soit considéré comme en crise, notamment en raison d’un rejet de la politique traditionnelle. Mais Jacques Ion remet en cause l’idée de crise en montrant que si le nombre d’adhérents dans les partis politiques et les syndicats diminue, le nombre de bénévoles associatifs augmente.
 
L’engagement devient réversible, pragmatique, caractérisé par[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

[INTERVIEW] Modèle économique des associations : « Il y a des gagnants et des perdants »

[INTERVIEW] Modèle économique des associations : « Il y a des gagnants et des perdants »

Interview de Hugues Sibille, président du Labo de l’ESS Pensez-vous que le modèle économique des associations soit en train de changer ? Il n’est pas en train de changer, il a déjà[…]

16/10/2018 | BénévolesGouvernance
Les associations à la loupe

Les associations à la loupe

Le sport pèse plus de 11 milliards d’euros dans l’économie française

Le sport pèse plus de 11 milliards d’euros dans l’économie française

J-1 : Venez nous voir au Forum national des associations et fondations et repartez avec des numéros d'Associations mode d'emploi

J-1 : Venez nous voir au Forum national des associations et fondations et repartez avec des numéros d'Associations mode d'emploi

Plus d'articles