Nous suivre Associations Mode d’emploi

L’autorisation d’agir en justice peut être donnée a posteriori

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

L’autorisation d’agir en justice peut être donnée a posteriori

© Pictures news/Adobestock

Une plaignante ayant déjà contesté, devant la cour d’appel, le pouvoir de l’association à la saisir, contestait la recevabilité d’un pourvoi au motif qu’aucune délibération du conseil d’administration de l’association n’avait donné délégation expresse de pouvoir à son président, conformément aux statuts, d’ester en justice.

Mais, au visa des articles 2241, alinéa 2, du code civil et 121 du code de procédure civile, la Cour de cassation rappelle d’une part, qu’aucune règle n’impose que le pouvoir d’agir en cassation sur une décision de cour d’appel soit donné après que cette cour a rendu sa décision et d’autre part, que l’irrégularité de la procédure peut être couverte si sa cause a disparu au moment où le juge statue.

Ainsi, l’habilitation du président à interjeter appel (et à exercer tout acte dans le litige y compris le pourvoi en cassation) peut être régularisée avant que la cour d’appel statue et ce, y compris par le biais d’une consultation électronique des administrateurs interrogés à distance dans la mesure où, compte tenu de l’urgence, une réunion physique n’avait pas pu se tenir.

Cour de cassation, civile, 2e chambre, 28 juin 2018, pourvoi n° 17-20073

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Un an après, le RGPD renforce la protection des citoyens

Un an après, le RGPD renforce la protection des citoyens

Le Règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD) est entré en application le 25 mai 2018. Les associations s’en sont saisies pour faire respecter la vie privée. Le RGPD donne[…]

24/05/2019 |
L’enregistrement de certains actes officiels devient gratuit pour les associations

L’enregistrement de certains actes officiels devient gratuit pour les associations

Le montant de la franchise des impôts commerciaux revalorisé à 63 059 €

Le montant de la franchise des impôts commerciaux revalorisé à 63 059 €

Le préjudice d’un membre exclu irrégulièrement vaut plus qu'un euro

Le préjudice d’un membre exclu irrégulièrement vaut plus qu'un euro

Plus d'articles