Nous suivre Associations Mode d’emploi

L’assignation en justice peut se faire devant le tribunal du lieu où est situé un de ses établissements secondaires

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

 L’assignation en justice peut se faire devant le tribunal du lieu où est situé un de ses établissements secondaires

© © Andy Dean / Fotolia.com

La présidente du conseil départemental de la Haute-Garonne de l’Association des paralysés de France a été exclue de l’association par une décision de son conseil d’administration. Elle a fait citer l’association devant le tribunal de grande instance de Toulouse, par la délivrance d’une assignation à son siège social situé à Paris, aux fins d’annulation de son exclusion.

Selon le code de procédure civile, la partie qui attaque une personne morale devant le tribunal du lieu où est situé un de ses établissements secondaires peut délivrer l’assignation à cette fin, à son choix, au lieu de l’établissement principal ou de son établissement secondaire concerné.

Ensuite, une personne morale peut être assignée devant la juridiction du ressort dans lequel elle dispose d’un établissement ayant le pouvoir de la représenter à l’égard des tiers, dès lors que l’affaire se rapporte à son activité ou que les faits générateurs de responsabilité se sont produits dans le ressort de celui-ci. C’était bien le cas en l’espèce. Le TGI de Toulouse était donc bien compétent.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Le Conseil constitutionnel invalide l’amende pour reçus fiscaux irréguliers

Le Conseil constitutionnel invalide l’amende pour reçus fiscaux irréguliers

Remettre irrégulièrement un reçu de don permettant à un contribuable de bénéficier d’une réduction d’impôt est passible, selon l’article 1740 du code des impôts,[…]

05/11/2018 | DonsDroit associatif
Des propos outranciers peuvent être qualifiés de diffamation publique

Des propos outranciers peuvent être qualifiés de diffamation publique

Plus-value immobilière : le statut fiscal de l'association détermine son imposition

Plus-value immobilière : le statut fiscal de l'association détermine son imposition

Une association ne peut pas faire valoir une atteinte à sa « vie privée »

Une association ne peut pas faire valoir une atteinte à sa « vie privée »

Plus d'articles