Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Jacques Malet « Avec une subvention de 1 000 euros, l’association va organiser une action valant 3 à 5 fois plus ! »

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Interview de Jacques Malet, président de Recherches & Solidarités

Vous publiez la 13e édition du barométre la France associative en mouvement. Quelles sont les principales évolutions ? 

Pour la troisième année consécutive, le nombre de créations d’associations a sensiblement augmenté : on est ainsi passé d’un peu plus de 65 000, au creux de la vague, au cours de l’année associative 2011-2012, à 75 000, au cours de cette dernière année 2014-2015. Il y a, certes, des risques de concurrence, dans une période difficile, mais c’est aussi le signe d’un élan solidaire qui peut être perçu comme un mode d’expression de la société civile en quête d’action. Du côté de l’emploi associatif, il n’a pas faibli en 2014 et il faut s’en réjouir. Bien sûr, les emplois aidés ont joué leur rôle, mais ce soutien est nécessaire, à la fois pour permettre à des jeunes de connaître leur première expérience professionnelle et pour renforcer des associations qui ont une très forte utilité sociale. Au cours de l’année 2014, le salaire moyen a augmenté un peu plus que l’inflation, et nous suivons particulièrement cet[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Quand les fondations exigent la reconnaissance d’intérêt général

Quand les fondations exigent la reconnaissance d’intérêt général

De plus en plus de fondations réservent leurs aides aux associations d’intérêt général. Certaines exigent même que cette qualité soit préalablement reconnue par les services fiscaux.[…]

31/05/2022 | FinancementsMagazine
Coopérer à plusieurs associations peut faciliter vos rentrées d’argent

Coopérer à plusieurs associations peut faciliter vos rentrées d’argent

Sport : un 3e AAP Impact 2024

Sport : un 3e AAP Impact 2024

Crise sanitaire : 20 % de perte pour la culture

Crise sanitaire : 20 % de perte pour la culture

Plus d'articles