Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Impôts commerciaux : sectoriser ou filialiser ?

Sujets relatifs :

, ,

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Impôts commerciaux : sectoriser ou filialiser ?

© Olivier Le Moal/Adobestock

Une association peut être soumise aux impôts commerciaux en fonction de la nature lucrative ou non de ses activités ainsi que de la part et du montant de chacune. Les séparer permet dans certaines situations de minorer les impôts dont l’association est redevable. Même d’intérêt général, une association qui a principalement des activités lucratives est redevable de la taxe sur la valeur ­ajoutée (TVA) et de l’impôt sur les sociétés (IS) sur toutes ses activités et de la contribution économique territoriale (CET) sur ses seules activités lucratives. Fiscalité de l'association Une association d’intérêt général qui a principalement des activités non lucratives et dont les recettes lucratives annuelles sont inférieures à 61 145 euros n’est pas soumise à la TVA ni à la CET et[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Appel public à la générosité : le compte d’emploi ressources pas toujours obligatoire

Appel public à la générosité : le compte d’emploi ressources pas toujours obligatoire

Les organismes ayant fait appel à la générosité publique doivent en principe établir un compte d’emploi annuel des ressources (CER) collectées auprès du public, qui précise notamment[…]

14/06/2018 | FinancementsDons
Établir un prévisionnel d’activité

Établir un prévisionnel d’activité

Les associations sportives d’entreprise

Les associations sportives d’entreprise

Jumelages : les associations doivent trouver leur place

Jumelages : les associations doivent trouver leur place

Plus d'articles
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX