Handi'détente, une association dont les adhérents sont des majeurs protégés

1 commentaire

1 commentaire

hazebroucq chantal - 17/06/2019 17h:04

handi detente est une association dont le directeur patrick mathieu est un fin cuisinier qui nous accueille dans un moment convivial et nous sommes nous les seniors ou autres personnes accueillies a bras ouverts l equipe est a la hauteur avec le sourire malgre leurs fatigues et toutes les personnes qui sont la bas sont tres bien sebastien sandra christian remy et d autres dont je ne me souviens plus des noms mais je suis heureuse de faire partie de cette association qui me rend heureuse

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Handi'détente, une association dont les adhérents sont des majeurs protégés

© DR

Interview de Patrick Matthieu, président de l’association Handi’Détente à Lille

Quel est l’objet de votre association ?

Notre association est née en 2001, elle a pour objet de proposer des loisirs à des personnes souffrant d’un handicap mental. Nous proposons des activités qui permettent de travailler l’autonomie : se rendre à la piscine seul ou en petit groupe, acheter sa place au cinéma, faire une commande au restaurant… Les membres fondateurs étaient des directeurs de séjours de vacances adaptés. Nous souhaitions proposer une autre manière de vivre des temps de loisirs aux personnes handicapées.

Comment traitez-vous la question de l’accueil des majeurs protégés ?

Nos soixante-dix adhérents sont sous mesure de protection. Nous travaillons en amont avec les curateurs ou les tuteurs pour que ces personnes puissent intégrer notre association. Il faut le consentement de la personne handicapée et celui de son responsable.

Participent-ils à la gouvernance de l’association ?

Nous avons créé un double bureau. Un bureau « officiel » d’une douzaine de personnes qui vont donner les orientations de l’association. Ce sont des psychologues, des travailleurs sociaux ou des directeurs de séjours adaptés. Ce bureau engage sa responsabilité juridique et gère les relations avec les partenaires. Parallèlement, nous avons mis en place un « bureau d’honneur » d’une dizaine de personnes sous mesure de protection qui va débattre et choisir les activités, fixer les « règles » collectives…

Comment faites-vous pour éviter d’enfermer les majeurs protégés dans leur handicap ?

L’association est ouverte sur le quartier où elle a ses locaux. Nous sommes dans un quartier populaire et nous créons régulièrement des activités qui produisent du lien avec les habitants. Notre projet est un projet de « vivre ensemble ». Nous avons d’ailleurs décidé d’ouvrir l’association aux autres handicaps depuis le mois de septembre.
Tél. de l’association : 06 62 77 49 22

Nous vous recommandons

Un licenciement fondé sur des faits participant à la liberté d’expression du salarié est nul

Un licenciement fondé sur des faits participant à la liberté d’expression du salarié est nul

Il résulte des articles L.1121-1 du code du travail et 10 § 1 de la Convention de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales que, sauf abus, le salarié jouit, dans l’entreprise et en dehors de celle-ci, de sa...

24/01/2023 | ActualitésSalarié
Percée de l’alternance dans les associations

Percée de l’alternance dans les associations

Retrouver l’équilibre après l’embauche du premier salarié

Retrouver l’équilibre après l’embauche du premier salarié

Jusqu’à 6 000 euros de prime de partage de la valeur pour les salariés associatifs

Jusqu’à 6 000 euros de prime de partage de la valeur pour les salariés associatifs

Plus d'articles