Nous suivre Associations Mode d’emploi

Grande cause... cause toujours !

Sujets relatifs :

Déclaré Grande cause nationale 2014, l'engagement associatif doit gérer une situation quasi schizophrénique entre des discours sur les valeurs qui l'encensent et le fonctionnement réel de la société qui semble les contredire. Une réponse à la hauteur ne peut pas se résumer à quelques campagnes de com'.

Lors du dernier Forum national des associations et fondations, une table ronde était consacrée à l'engagement associatif et au bénévolat. Elle réunissait des acteurs associatifs (le MRJC et les Restos du c½ur), deux fondations liées à de grandes entreprises publiques (les fondations EDF et SNCF), la présidente du Mouvement associatif et deux personnalités politiques : Martin Hirsch, le papa du service civique, et notre actuel ministre de la Jeunesse et des Sports (et de la vie associative), Patrick Kanner. Il faut l'avouer : on pouvait difficilement ne pas éprouver un certain malaise en écoutant les discours des uns et des autres. Car, au-delà de la communion solennelle à laquelle chacun ne peut que participer pour bénir le bénévolat et l'engagement associatif, c'est le fossé grandissant qui se creuse dans notre société et dont témoignait le président des Restos du c½ur, Olivier Berthe, qui venait fragiliser l'optimisme que tout bon militant associatif ou partenaire plus ou moins intéressé (banques, sociétés d'audit ou de conseils qui constituent l'essentiel des exposants du Forum) se doit d'afficher. Que faire alors ? La responsabilité sociale de grandes entreprises suffira-t-elle pour palier au désastre social ? Le ministre de la Jeunesse et des sports ne peut-il rien avancer d'autre que l'ambition (qui était déjà celle de Valérie Fourneyron) d'être « le ministre de la reconnaissance du secteur associatif » ? Croit-il réellement à ce qu'il dit lorsqu'il fait d'une opération de communication comme La France s'engage, « un formidable outil pour le développement du secteur associatif et de l'engagement » ? Comme si, en fin de compte, l'impuissance (voyez l'état des lieux établi encore récemment par les associations de lutte contre la pauvreté) ne pouvant être avouée, il ne nous restait plus qu'à savoir communiquer...

Et l'on fait de l'engagement associatif la « grande cause nationale 2014 » (plus que quelques mois à tenir et on pourra passer à autre chose). Mais que s'est-il vraiment passé en 2014 à ce sujet ? Qui en a entendu parler ? Quels bénéfices réels pour les associations ?

Et François Hollande vient féliciter les jeunes du Labo aux histoires, lauréat labellisé de la « France s'engage », en décrétant : « Il y a d'autres initiatives qui devront être labellisées de manière à ce qu'il puisse y avoir des temps nouveaux qui puissent s'ouvrir, des initiatives nouvelles qui puissent être reconnues. » On a besoin d'un label pour ça ?

Et Christiane Taubira tweete à l'occasion du congrès de la fédération Léo Lagrange : « La société démocratique progresse grâce à l'engagement associatif, de l'action conduite en solidarité avec l'autre. » On retweete avec frénésie comme si l'on ignorait les pourcentages croissants d'abstention lors des différente élections...

Et le Mouvement associatif se félicite : « Les 5000 vues ont été dépassées sur dailymotion pour le spot ‪#‎JaimeTonAsso‬ ! Et vous, vous l'avez vu ? » Et la présidente, le ministre et le patron de France Télévisions d'arborer de concert l'affichette promotionnelle de la campagne...

On labellise, on hashtague, on facebouque, on retwette à tout va. Et le monde, tranquillement, continue à tourner.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Une hausse du budget des Sports 2020 en trompe l’œil

Une hausse du budget des Sports 2020 en trompe l’œil

Alors que la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, annonçait fièrement une hausse de 9,8 % du budget alloué à son ministère, les réactions ne se sont pas faites attendre. Le député[…]

07/10/2019 | Sport
Réinventer l’association contre la société du mépris

Réinventer l’association contre la société du mépris

Objectifs de développement durable : l’engagement citoyen et le volontariat international reconnus

Objectifs de développement durable : l’engagement citoyen et le volontariat international reconnus

30 mesures ambitieuses pour l’insertion par l’activité économique

30 mesures ambitieuses pour l’insertion par l’activité économique

Plus d'articles