Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Fusion entre associations : un processus juridiquement très encadré

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Fusion entre associations : un processus juridiquement très encadré

© Cambon

Coopération, mutualisation, regroupement, restructuration… depuis quelques années, la tendance est aux rapprochements d’associations. Entérinée par la loi ESS, la fusion d’associations est un processus juridiquement bien cadré qui doit suivre des étapes précises. De bonnes préparation et information des membres sont la clé de la réussite.

D’un point de vue juridique, la fusion d’associations désigne une opération par laquelle une association est dissoute sans liquidation, après avoir transmis l’intégralité de son patrimoine à une autre association. Jusqu’à la loi dite ESS, aucun texte ne prévoyait une telle opération pour les associations. Créée par cette loi relative à l’économie sociale et solidaire (dite loi ESS) n° 2014-856 du 31 juillet 2014, la fusion d’associations est désormais prévue par l’article 9 bis de la loi de 1901.

Sur le plan juridique, la fusion se caractérise par :

  • la continuité temporelle et juridique de l’activité des deux associations au sein d’une seule structure juridique ;
  • la transmission universelle du patrimoine dans l’association unique, avec dissolution de celles qui apportent leur patrimoine ;
  • le transfert des membres, sauf opposition ;
  • l’application de plein droit du transfert automatique des salariés (code du travail, art. L.1224-1) ;
  • le respect d’un certain processus décisionnel avec votes concordants des conseils d’administration et des[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Dirigeant de fait  :  une situation à risque

Dirigeant de fait : une situation à risque

Laisser une personne prendre des décisions au sein de l’association sans avoir été mandatée pour cela peut la rendre dirigeante de fait. Une situation dangereuse, tant pour elle-même que pour[…]

24/01/2020 |
 Une association qui sous-loue un local communal n’est pas gestionnaire de fait

Une association qui sous-loue un local communal n’est pas gestionnaire de fait

 Un bénévole n’engage sa responsabilité qu’en cas de faute personnelle

Un bénévole n’engage sa responsabilité qu’en cas de faute personnelle

Les associations de transport d’utilité sociale ont enfin un cadre légal

Les associations de transport d’utilité sociale ont enfin un cadre légal

Plus d'articles