Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Franck Seguin « Pour 2016, nous devrons intégrer les évolutions législatives, réglementaires, économiques de nos secteurs »

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Interview de Franck Seguin, délégué général du Conseil national des employeurs d’avenir (CNEA)

Vous avez adopté de nouveaux statuts et une nouvelle signature. Que symbolisent-ils ? 

À la suite du congrès national de 2012, le CNEA a modifié ses statuts pour tenir compte de l’élargissement de son champ de compétences, promouvoir la régionalisation du syndicat et modifier l’organisation de ses instances. L’objectif de ces modifications était de préparer les évolutions de nos secteurs et des réglementations. Afin de rendre plus concrètes ces modifications, il a semblé opportun aux membres du conseil d’administration de renforcer la communication externe du syndicat en procédant à la modification du logo et en le complétant d’une « signature ». Ce nouveau logo et cette nouvelle signature (Conseil national des employeurs d’avenir) symbolisent la dynamique d’avenir portée par les employeurs de l’animation, du sport et du tourisme social et familial. 

Quelles sont vos nouvelles orientations ? 

L’année 2015 a été riche en négociations structurantes sur les trois conventions collectives nationales portées par le CNEA. Les sujets relatifs à[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Aide à l’embauche pour les SIAE

Aide à l’embauche pour les SIAE

Depuis le 1er janvier 2021, l’embauche d’une personne en contrat de professionnalisation par une structure d’insertion par l’activité économique (SIAE) ouvre droit à une aide. Versée par[…]

09/04/2021 | ESSSalarié
Seul l’organe qui nomme un directeur est habilité à le licencier

Seul l’organe qui nomme un directeur est habilité à le licencier

Pourquoi créer ou rejoindre un groupement d’employeurs ?

Pourquoi créer ou rejoindre un groupement d’employeurs ?

Le pouvoir de licencier appartient au président de l’association par défaut

Le pouvoir de licencier appartient au président de l’association par défaut

Plus d'articles