Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Florent Guéguen : « Notre projet priorise le militantisme associatif et la capacité d’innovation plutôt que la relation de prestation de service avec l’État »

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Interview de Florent Guéguen, directeur général de la FNARS.

La FNARS changera de nom à partir de janvier prochain. Pourquoi ? 

La FNARS, qui regroupe 870 associations et organismes de lutte contre l’exclusion, fêtera en 2017 ses 60 années d’action en faveur de la solidarité et de l’accès aux droits. C’est le bon moment pour adopter un nom plus simple « Fédération des acteurs de la solidarité », plus compréhensible par le grand public. Ce nom est aussi plus conforme à l’activité de la fédération et de ses adhérents car nous intervenons sur tous les champs de l’exclusion : l’hébergement et l’accès au logement mais aussi le retour à l’emploi à travers l’insertion par l’activité économique, l’insertion et l’autonomie des jeunes, l’accueil des migrants, l’accompagnement des publics placés sous main de justice, l’accès aux soins, etc. C’est aussi l’occasion de rappeler ce qui fait la spécificité de la FNARS dans le paysage associatif, à savoir une fédération d’acteurs militants qui n’hésitent pas à interpeller les pouvoirs publics lorsque les droits des précaires ne sont pas respectés, qui défend un projet de transformation sociale dans l’espace public tout en gérant un grand nombre de dispositifs publics pour le compte de l’État ou des[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Subventions : la nouvelle municipalité peut-elle faire machine arrière ?

Subventions : la nouvelle municipalité peut-elle faire machine arrière ?

Les nouveaux élus sont-ils obligés d’honorer les engagements pris par l’équipe précédente ? Si en principe une aide accordée ne peut pas être retirée, à moins[…]

22/05/2020 | MairieSubventions
Cœur de ville : le gouvernement en appelle aux associations

Cœur de ville : le gouvernement en appelle aux associations

Accompagnement et aide de 5 000 € pour les petites associations en grande difficulté

Accompagnement et aide de 5 000 € pour les petites associations en grande difficulté

Associations et maires ruraux bougent ensemble

Associations et maires ruraux bougent ensemble

Plus d'articles