Nous suivre Associations Mode d’emploi

Faire un legs à une association non reconnue d'utilité publique

1 commentaire

1 commentaire

- 26/04/2019 11h:01

je souhaite avoir des informations concernant les demandes de dons et mécénat pour mon association les revenus ont baissé de 50% depuis deux ans le seul moyen de continuer c'est de trouver des mécénes le plus tot possible , la saison touche a sa fin dans deux mois et pour reprendre la suivante notre subvention actuel n'est pa suffisante pour continuer, il risque d'avoir plus de 200 adhérents sur le coté et dans la rue pour les jeunes si nous ne trouvons pas de fond propre merci d'avance de vos conseils Cordialement Monsieur BUILS Paul *président du FC Rosendael "

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Faire un legs à une association non reconnue d'utilité publique

© YakobchukOlena - stock.adobe.com

Un de nos membres souhaiterait, après sa disparition, faire un legs à notre association. On nous dit que c’est possible uniquement pour les associations reconnues d’utilité publique. Est-ce vrai ?

Non. Depuis la loi n° 2014-856 du 31 juillet 2014, les associations d’intérêt général simplement déclarées d’au moins 3 ans d’existence peuvent également bénéficier de legs. Le legs est par la suite accepté librement mais doit faire l’objet d’une déclaration au préfet du département du siège de votre association. Cette procédure incombe au notaire en charge de la succession.

Pour cela, votre association devra lui fournir :

  • vos statuts avec copie du récépissé de déclaration,
  • vos comptes annuels des trois derniers exercices clos ainsi que le budget prévisionnel de l’exercice en cours,
  • le procès-verbal d’acceptation du legs par l’association (décision du CA ou de l’organe compétent)
  • et, le cas échéant, la justification de votre aptitude à recevoir la libéralité (rescrit fiscal prouvant que votre association est d’intérêt général si vous avez effectué cette démarche).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Un accident survenu durant la pause déjeuner est-il un accident du travail ?

Un accident survenu durant la pause déjeuner est-il un accident du travail ?

Notre salarié s’est cassé la jambe alors qu’il était en pause déjeuner, en tombant lors de son trajet pour se restaurer. Est-ce un accident du travail ? Oui. Est victime d’un accident du[…]

Louer du matériel à un membre de l'association

Louer du matériel à un membre de l'association

Instaurer un quorum

Instaurer un quorum

Mention des stagiaires dans le registre du personnel

Mention des stagiaires dans le registre du personnel

Plus d'articles