abonné

Faire face à un contrôle fiscal

Armelle Barroux

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Faire face à un contrôle fiscal

© Babouse

L’administration fiscale peut procéder à des examens de vérification de vos déclarations. Ce qu’on appelle communément « contrôle fiscal » recouvre en fait des opérations différentes. L’association doit être avertie au préalable et dispose de moyens de régularisation. Si une rectification est proposée par le fisc, elle peut engager une procédure contradictoire.

Le système fiscal français est un système déclaratif : les contribuables déclarent, avec une présomption d’exactitude et de sincérité, et l’administration contrôle. La charte des droits et obligations du contribuable vérifié détaille avec précision les garanties dont vous bénéficiez tout au long de la procédure.

Examen ou vérification

Il faut distinguer l’examen de comptabilité et la vérification de comptabilité. Lors d’un examen de comptabilité, vous devez remettre votre comptabilité sous forme dématérialisée (fichier des écritures comptables ou FEC). Il est d’ailleurs recommandé de générer un tel fichier à chaque clôture d’exercice. L’administration vérifie la concordance entre les fichiers transmis et vos déclarations. Elle peut par la suite vous demander des renseignements complémentaires, justifications et éclaircissements sur des opérations.

La vérification de comptabilité (ce que l’on a le plus fréquemment en tête lorsqu’on parle de contrôle fiscal) est un contrôle sur pièces. Le vérificateur examine vos documents comptables et justificatifs, et les confronte aux données en sa possession. Dans ce dernier cas, le contrôle se déroule dans vos locaux. Hormis certains cas particuliers, votre situation peut être vérifiée jusqu’à la fin de la[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Pas de responsabilité financière du dirigeant pour des fautes postérieures à l’ouverture de la liquidation judiciaire

Pas de responsabilité financière du dirigeant pour des fautes postérieures à l’ouverture de la liquidation judiciaire

La faute de gestion d’un dirigeant de droit ou de fait, visée par l’article L.651-2 du code de commerce, qui peut conduire à ce qu’il supporte toute ou partie de l’insuffisance d’actif de la structure, doit avoir été commise...

Quand des organismes de l'économie sociale et solidaire demandent une participation libre

Quand des organismes de l'économie sociale et solidaire demandent une participation libre

Préparer sa première clôture de comptes

Préparer sa première clôture de comptes

Une personne peut-elle être interdit bancaire et assumer la fonction de trésorier d’une association ?

Une personne peut-elle être interdit bancaire et assumer la fonction de trésorier d’une association ?

Plus d'articles