Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Faire du bénévolat en prison

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Faire du bénévolat en prison

© bibiphoto/AdobeStock

France Bénévolat a conduit en 2017 une enquête sur le bénévolat des personnes sous main de justice, dans ou hors de la prison.

La construction d’un projet de bénévolat pendant la détention réduit de manière significative le risque de récidive.

L’univers associatif pénitentiaire (au moins une centaine d’associations sont concernées) est incarné par des bénévoles très impliqués. Ils sont environ 12 000.

Le portrait type du bénévole intervenant en prison est souvent un homme, retraité (69 %) dont l’âge moyen est de 63 ans. Les bénévoles se situent la plupart du temps (63 %) dans la catégorie des « cadres ou professions intellectuelles supérieures » et sont « poly-bénévoles » (67 %), c’est-à-dire ont une autre activité bénévole en plus de celle-ci.

Une forme de bénévolat mal comprise

Les femmes sont également très présentes (elles représentent 45 % de l’ensemble des bénévoles intervenant auprès des personnes[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Quelle place pour l’engagement et le bénévolat en 2030 ?

Quelle place pour l’engagement et le bénévolat en 2030 ?

France Bénévolat invite à s’interroger sur la place de l’engagement et du bénévolat en 2030 lors de ses ateliers du bénévolat 2019. Elle propose donc un exercice prospectif dont[…]

85 % des participations bénévoles ont lieu dans des associations sans salarié

85 % des participations bénévoles ont lieu dans des associations sans salarié

Coconstruire un projet avec les pouvoirs publics

Coconstruire un projet avec les pouvoirs publics

Bénévolat des seniors : France bénévolat lance un cri d’alerte

Bénévolat des seniors : France bénévolat lance un cri d’alerte

Plus d'articles