Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Faire du bénévolat en prison

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Faire du bénévolat en prison

© bibiphoto/AdobeStock

France Bénévolat a conduit en 2017 une enquête sur le bénévolat des personnes sous main de justice, dans ou hors de la prison.

La construction d’un projet de bénévolat pendant la détention réduit de manière significative le risque de récidive.

L’univers associatif pénitentiaire (au moins une centaine d’associations sont concernées) est incarné par des bénévoles très impliqués. Ils sont environ 12 000.

Le portrait type du bénévole intervenant en prison est souvent un homme, retraité (69 %) dont l’âge moyen est de 63 ans. Les bénévoles se situent la plupart du temps (63 %) dans la catégorie des « cadres ou professions intellectuelles supérieures » et sont « poly-bénévoles » (67 %), c’est-à-dire ont une autre activité bénévole en plus de celle-ci.

Une forme de bénévolat mal comprise

Les femmes sont également très présentes (elles représentent 45 % de l’ensemble des bénévoles intervenant auprès des personnes[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

« La question est : comment faire d’un bénévole d’un jour un bénévole de toujours ? »

« La question est : comment faire d’un bénévole d’un jour un bénévole de toujours ? »

Entretien avec Carole Orchampt, déléguée générale du Réseau national des maisons des associations (RNMA) Quel bilan tirez-vous de cette crise sanitaire du point de vue de l’engagement ?[…]

Publication du FDVA formation 2021

Publication du FDVA formation 2021

Le bénévolat dopé par la crise

Le bénévolat dopé par la crise

Homme ou femme, le bénévolat n’est pas le même

Homme ou femme, le bénévolat n’est pas le même

Plus d'articles