Nous suivre Associations Mode d’emploi

Faire concurrence à son association employeuse est un motif de licenciement

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Faire concurrence à son association employeuse est un motif de licenciement

© sylv1rob1/AdobeStock

L’obligation pour un salarié de ne pas concurrencer son employeur s’applique aux salariés associatifs comme en témoigne un arrêt concernant une association exerçant l’activité de mandataire judiciaire à la protection des majeurs qui avait recruté une salariée et financé sa formation de mandataire.

Cette dernière, tout en étant au service de son employeur et sans l’en informer, avait créé une activité libérale de mandataire judiciaire directement concurrente.

Les juges ont caractérisé cet élément comme un manquement à son obligation de loyauté constitutive d’une faute rendant impossible son maintien dans l’entreprise. Cela constitue donc un motif de licenciement.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

[Retraite complémentaire] L’Agirc et l’Arrco ont fusionné

[Retraite complémentaire] L’Agirc et l’Arrco ont fusionné

L’Association générale des institutions de retraite complémentaire des cadres (Agirc) et l’Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés (Arrco) ont fusionné au[…]

12/02/2019 | Salarié
[Formation des bénévoles] Les appels à projets régionaux du FDVA

[Formation des bénévoles] Les appels à projets régionaux du FDVA

1 dirigeant sur 2 aimerait être accompagné pour recruter de nouveaux bénévoles

1 dirigeant sur 2 aimerait être accompagné pour recruter de nouveaux bénévoles

Chèque emploi associatif : l’Urssaf le fait pour vous

Chèque emploi associatif : l’Urssaf le fait pour vous

Plus d'articles