Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Factures : les mentions obligatoires

Sujets relatifs :

,
Factures : les mentions obligatoires

L’établissement d’une facture en double exemplaire s’impose à toutes les associations réalisant une activité économique, vente de biens ou prestations de service (article L.441-3 du code de commerce), quel que soit le statut fiscal de l’association et même si celle-ci ne dispose pas de numéro Siret ou Siren. Le respect du formalisme est particulièrement important et les erreurs ou fraudes peuvent avoir des conséquences financières importantes.

Délivrer des factures permet à l’association de garantir la transparence et la lisibilité de ses activités commerciales, ainsi que d’apporter tout justificatif nécessaire aux administrations fiscales. L’association est donc tenue d’émettre une facture dans les trois situations suivantes :
- lorsqu’elle effectue une vente ou une prestation de service pour une personne (physique ou morale) assujettie à la TVA ;
- lorsqu’elle effectue cette vente au profit d’une personne morale non assujettie ;
- lorsqu’elle a perçu un acompte.


En cas d’omission d’une mention obligatoire, l’association est passible d’une amende de 75 000 €. Si elle ne délivre pas une facture alors qu’elle y était tenue, elle pourrait faire l’objet d’une amende de 50 % du montant de la vente non facturée. Si au[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Nouvelles modalités pour le régime d’assurance chômage

Nouvelles modalités pour le régime d’assurance chômage

Les règles d’indemnisation du chômage et celles relatives aux contributions applicables aux employeurs ont changé au 1er novembre 2019. Le décret n° 2019-797 abroge l’agrément de la convention[…]

15/11/2019 | GestionSalarié
Factures : de nouvelles mentions obligatoires

Factures : de nouvelles mentions obligatoires

Mastodon, le réseau social alternatif

Mastodon, le réseau social alternatif

Les critères du crédit d’impôt sur le spectacle vivant vont mieux correspondre aux artistes émergents

Les critères du crédit d’impôt sur le spectacle vivant vont mieux correspondre aux artistes émergents

Plus d'articles