Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Emprunter du matériel à un membre

Armelle Barroux

Sujets relatifs :

,

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Emprunter du matériel à un membre

© ©THPStock/AdobeStock

Rien n’empêche une association de louer ou d’emprunter du matériel à un de ses membres. Mais même lorsque cela se fait à titre gracieux, vous devez établir un contrat précisant les conditions de la mise à disposition.

La location de matériel, y compris faite par un particulier, relève du droit des contrats. Vous êtes donc tenu d’établir un contrat en bonne et due forme, signé par les deux parties. Celui-ci indiquera le tarif et la durée de la location, les conditions d’utilisation du matériel loué et précisera les garanties et la franchise en cas de vol ou de dégradation. Le prix de la location doit être conforme aux prix du marché (ou en deçà). Lorsqu’il s’agit d’un prêt à titre gratuit, on indiquera la durée ou, le cas échéant, les conditions de reprise du matériel. On précisera qui est tenu de prendre en charge la maintenance des pièces qui s’entretiennent régulièrement ou l’achat des consommables nécessaires au bon fonctionnement du matériel.

État des lieux à la[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Le Conseil constitutionnel invalide l’amende pour reçus fiscaux irréguliers

Le Conseil constitutionnel invalide l’amende pour reçus fiscaux irréguliers

Remettre irrégulièrement un reçu de don permettant à un contribuable de bénéficier d’une réduction d’impôt est passible, selon l’article 1740 du code des impôts,[…]

05/11/2018 | DonsDroit associatif
Des propos outranciers peuvent être qualifiés de diffamation publique

Des propos outranciers peuvent être qualifiés de diffamation publique

Plus-value immobilière : le statut fiscal de l'association détermine son imposition

Plus-value immobilière : le statut fiscal de l'association détermine son imposition

Une association ne peut pas faire valoir une atteinte à sa « vie privée »

Une association ne peut pas faire valoir une atteinte à sa « vie privée »

Plus d'articles