Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Emprunter à ses adhérents pour assurer sa trésorerie

Armelle Barroux

Sujets relatifs :

, ,
Emprunter à ses adhérents pour assurer sa trésorerie

© Babouse

Face à des difficultés de trésorerie, un emprunt auprès d’un ou plusieurs adhérents peut être une solution simple, économique et rapide à condition toutefois de prendre quelques précautions et de respecter un certain formalisme.

Délai de versement de subvention, avances à faire pour lancer un projet… Sans nécessairement être en difficulté financière, il n’est pas rare pour certaines associations de faire face à des problèmes de trésorerie, exceptionnellement ou régulièrement. Il faut alors trouver des solutions de relais afin de ne pas se trouver dans l’impossibilité d’assumer ses charges. Lorsque c’est possible, contracter un prêt auprès d’un de ses membres est plus facile et moins coûteux que de s’adresser à un établissement bancaire.

Délibération claire et contrat écrit

Avant toute chose, la décision de recourir à un emprunt pour assurer les besoins de financement doit être prise en bonne et due forme par l’instance dirigeante de l’association (conseil d’administration ou bureau en général, en fonction des statuts). La délibération prise mentionnera le montant de l’emprunt et les conditions de celui-ci : sans ou avec intérêt (dans ce cas en précisant le taux), le calendrier de remboursement prévu, les modalités d’appel à l’emprunt, le nom et la fonction de la ou des personnes habilitées à signer les différents documents, etc. Il convient d’être aussi précis que possible dans l’information ainsi donnée au prêteur, faute de quoi celui-ci pourrait se retourner contre l’association en cas de survenue d’un problème. Il est indispensable de formaliser le prêt par un document écrit ce qui constitue une preuve du prêt. Il peut s’agir d’un contrat tel que le modèle[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Que faire si un bénévole, salarié, adhérent ou dirigeant ne respecte pas les règles ?

Que faire si un bénévole, salarié, adhérent ou dirigeant ne respecte pas les règles ?

Il convient, avant d’entamer une procédure, de rencontrer la personne afin qu’elle puisse expliquer son comportement. Lorsqu’un membre ne respecte pas les statuts ou le règlement intérieur,[…]

L’association a-t-elle obligation de recourir à un commissaire aux comptes ?

L’association a-t-elle obligation de recourir à un commissaire aux comptes ?

Quelle est la différence entre le barème fiscal des frais kilométriques et le barème forfaitaire fiscal ?

Quelle est la différence entre le barème fiscal des frais kilométriques et le barème forfaitaire fiscal ?

Le nom d’une association peut-il être choisi librement ?

Le nom d’une association peut-il être choisi librement ?

Plus d'articles