Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Emploi associatif : la fin d’une spécificité

Sophie Weiler

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Emploi associatif : la fin d’une spécificité

© Lasserpe

L’emploi associatif n’a cessé de se développer passant de 1 380 000 salariés en 1998 à plus de 1 800 000 aujourd’hui. Les associations ont en effet jonglé avec des dispositifs divers et variés pour développer leurs activités… sans qu’il n’y ait jamais vraiment eu de politique de l’emploi leur étant spécifiquement dédiée. Mais le remplacement des CAE-CUI par le parcours emploi compétences pourrait marquer la fin d’une tendance.

Fondé à l’origine sur l’engagement bénévole, le secteur associatif emploie aujourd’hui 1,8 million de personnes salariées. Il s’agit pour la plupart de petites structures puisque plus de 80 % des associations employeuses ont moins de dix salariés.

Des salariés associatifs satisfaits

Le deuxième Baromètre de la qualité de vie au travail dans l’ESS réalisé par la mutuelle Chorum montre que beaucoup de salariés associatifs sont plutôt heureux. Ils se placent en tête de tous les salariés avec une note de satisfaction de 6,5 sur 10, contre 6,3 pour les salariés de l’ESS et 6,1 pour les salariés au niveau national.

Liberté d’expression et de participation, autonomie dans le travail et la prise de décision, ambiance au travail, sentiment d’utilité des actions développées sont[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Animation : un avenant sur le temps partiel étendu à tous les employeurs

Animation : un avenant sur le temps partiel étendu à tous les employeurs

L’avenant n° 164 relatif à la grille spécifique de la durée minimale du travail des salariés à temps partiel conclu le 20 décembre 2017 est devenu obligatoire pour tous les employeurs et tous[…]

23/01/2019 |
L’emploi associatif sanitaire et social peine mais résiste

L’emploi associatif sanitaire et social peine mais résiste

Le bénévolat, aujourd’hui et demain !

Le bénévolat, aujourd’hui et demain !

 Un licenciement notifié par lettre remise en main propre n’est pas valable

Un licenciement notifié par lettre remise en main propre n’est pas valable

Plus d'articles