Nous suivre Associations Mode d’emploi

Droit à l'oubli sur internet : oubliez !

Sujets relatifs :

Une question sénatoriale interpelle le gouvernement sur le vide juridique quant à la protection des données personnelles sur internet et sur l'établissement du droit à l'oubli qui permettrait d'effacer les données du réseau.

Le droit à l'oubli « se définit en fait essentiellement par sa finalité : il s'agit d'écarter tout risque qu'une personne soit durablement atteinte par l'utilisation, à son insu, de données la concernant, qu'elles figurent sur la toile à son initiative ou à celle d'un tiers. » La Commission européenne a présenté un projet de règlement introduisant le droit à l'oubli : son article 17 prévoit en effet que l'on peut exiger l'effacement des données parsonnelles et la cessation de leur diffusion. Mais, comme le précise le ministère : « un tel droit vaut ce que valent les systèmes de contrôle et de mise en ½uvre »
En savoir plus

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Mettre en sommeil plutôt que dissoudre

Mettre en sommeil plutôt que dissoudre

Lorsque les bénévoles viennent à manquer, l’association risque de disparaître. Si un espoir subsiste de pouvoir reprendre l’activité, il est possible de mettre temporairement l’association en[…]

Les commerces soumis à l’obligation de dons alimentaires doivent communiquer leur plan de gestion aux associations

Les commerces soumis à l’obligation de dons alimentaires doivent communiquer leur plan de gestion aux associations

Blocages administratifs :  le défenseur des droits  au secours des associations

Blocages administratifs : le défenseur des droits au secours des associations

Une association dissoute doit désigner un mandataire pour poursuivre les éventuels procès en cours

Une association dissoute doit désigner un mandataire pour poursuivre les éventuels procès en cours

Plus d'articles