abonné

Des assurances obligatoires, d’autres recommandées

Armelle Barroux
Des assurances obligatoires, d’autres recommandées

© naum - AdobeStock

Les associations ne sont pas soumises à une obligation générale d’assurance. Néanmoins, la loi les y astreint dans un certain nombre de situations.

Les activités évoquées ci-dessous sont soumises à une obligation d’assurance. Au-delà de ces activités, il est pertinent de réfléchir à la couverture assurantielle de l’association dans son ensemble et de choisir les risques pris, en connaissance de cause. En effet en cas de préjudice, faute d’assurance, c’est à l’association elle-même d’en couvrir les conséquences. Les sommes en jeu pouvant rapidement être élevées, un seul accident peut s’avérer fatal pour l’association.

Occupation de locaux

Tout occupant de locaux, que ce soit à titre gracieux ou comme locataire, doit être assuré par une assurance responsabilité civile pour couvrir les éventuels dommages causés auxdits locaux par un incendie, une explosion ou un dégât des eaux (loi n° 89-462 du 6 juillet 1989, art. 7). C’est[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Les ORE, un outil juridique au service de l’environnement

Les ORE, un outil juridique au service de l’environnement

Mises en place par la loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages du 9 août 2016 et définies par l’article L.132-3 du code de l’environnement, les obligations réelles environnementales sont une innovation...

L’agrément des associations d’usagers : déjà vingt ans !

L’agrément des associations d’usagers : déjà vingt ans !

Avis du HCVA sur le statut d’association européenne transfrontalière

Avis du HCVA sur le statut d’association européenne transfrontalière

DROIT : qui est, ou peut être, le représentant légal de l’association ?

DROIT : qui est, ou peut être, le représentant légal de l’association ?

Plus d'articles