Des arrêtés municipaux interdisant la distribution de repas aux migrants illégaux

Cécile Chassefeire et Adeline Beaumunier, Camino Avocat

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Des arrêtés municipaux interdisant la distribution de repas aux migrants illégaux

© kadebruehl - stock.adobe.com

Par des arrêtés des 2 et 6 mars 2017, le maire de Calais interdit, sauf autorisation particulière, l’occupation abusive, prolongée et répétée de plusieurs zones de la ville dont la zone industrielle des Dunes. Les associations ont demandé l’annulation de ces arrêtés. Dans la mesure où, dans la ville de Calais, la police est étatisée, le soin de réprimer les atteintes à la tranquillité publique autres que les bruits de voisinage appartient au représentant de l’État et non au maire.

Ainsi, pour le juge administratif, les associations requérantes étaient fondées à demander leur annulation. En outre, par une décision du 9 mars 2017 prise sur le fondement de son arrêté du 6 mars 2017, le maire a rejeté une demande de plusieurs associations d’autoriser une distribution alimentaire sur un lieu d’une zone industrielle. La décision reposant sur un arrêté illégal, le juge administratif a estimé que les associations étaient également fondées à demander son annulation.

Tribunal administratif de Lille, 16 décembre 2019, n° 1702419.

Nous vous recommandons

Les ORE, un outil juridique au service de l’environnement

Les ORE, un outil juridique au service de l’environnement

Mises en place par la loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages du 9 août 2016 et définies par l’article L.132-3 du code de l’environnement, les obligations réelles environnementales sont une innovation...

L’agrément des associations d’usagers : déjà vingt ans !

L’agrément des associations d’usagers : déjà vingt ans !

Avis du HCVA sur le statut d’association européenne transfrontalière

Avis du HCVA sur le statut d’association européenne transfrontalière

DROIT : qui est, ou peut être, le représentant légal de l’association ?

DROIT : qui est, ou peut être, le représentant légal de l’association ?

Plus d'articles