Nous suivre Associations Mode d’emploi

Contrôle des reçus fiscaux : les structures contrôlées bénéficient de garanties

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Contrôle des reçus fiscaux : les structures contrôlées bénéficient de garanties

© Richard Villalon/Adobestock

Une procédure spécifique de contrôle de la délivrance des reçus fiscaux a été récemment mise en place. Un décret détermine les garanties dont bénéficient les organismes faisant l’objet du contrôle et les conditions dans lesquelles elles s’appliquent :

  • envoi d’un avis informant du contrôle mentionnant les années concernées et la possibilité de se faire assister par un conseil de son choix ;
  • l’administration des impôts doit fournir à l’organisme concerné les résultats du contrôle au plus tard 6 mois après et, le cas échéant, appliquer la sanction prévue à l’article 1740 A du code général des impôts (délai de trente jours à compter de la notification des résultats du contrôle) ;
  • lorsque le contrôle pour une période déterminée, est achevé, l’administration ne peut procéder à ce même contrôle pour la même période.

Décret n° 2017-1187 du 21 juillet 2017 relatif aux garanties applicables aux organismes faisant l’objet du contrôle prévu à l’article L.14 A du livre des procédures fiscales

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

L’amende pour délivrance irrégulière de reçu fiscal annulée... puis réintroduite

L’amende pour délivrance irrégulière de reçu fiscal annulée... puis réintroduite

Saisi sur une question prioritaire de constitutionnalité, le Conseil constitutionnel a déclaré inconstitutionnelle l’amende fiscale prévue par l’article 1740 A du code général des[…]

07/02/2019 | DonsMécénat
Une association qui a la qualité de « gérant-mandataire » doit être immatriculée au RCS

Une association qui a la qualité de « gérant-mandataire » doit être immatriculée au RCS

Sécuriser les apports aux associations 

Sécuriser les apports aux associations 

Les personnes-conseils qui facilitent la fraude fiscale risquent une amende de 50 % des revenus tirés de la prestation

Les personnes-conseils qui facilitent la fraude fiscale risquent une amende de 50 % des revenus tirés de la prestation

Plus d'articles