Nous suivre Associations Mode d’emploi

Conséquences fiscales et sociales de la rémunération d'un artiste amateur

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Conséquences fiscales et sociales de la rémunération d'un artiste amateur

© Yakov - stock.adobe.com

Pouvons-nous rémunérer un artiste amateur, sans que cela n’ait d’implications sociales ou fiscales pour l’association et pour la personne ?

Non. Si un artiste « amateur » est rémunéré, il n’est plus amateur, il est salarié et ses rémunérations sont évidemment soumises à cotisations (éventuellement via le GUSO si votre association ne relève pas du spectacle à titre principal).

La loi n° 2016-925 du 7 juillet 2016 relative à la liberté de création, à l’architecture et au patrimoine, indique clairement : « Est artiste amateur dans le domaine de la création artistique toute personne qui pratique seule ou en groupe une activité artistique à titre non professionnel et qui n’en tire aucune rémunération ».

La seule nuance est la suivante : « L’artiste amateur peut obtenir le remboursement des frais occasionnés par son activité sur présentation de justificatifs ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Majoration de l'indemnité mensuelle du Service civique

Majoration de l'indemnité mensuelle du Service civique

Nous accueillons un jeune en service civique. Dans quelles conditions peut-il bénéficier de la bourse de 107,68 € en plus du versement de l’Agence du service civique (473,04 €) et du nôtre (107,59[…]

Compétences de l'intercommunalité et intérêt communautaire

Compétences de l'intercommunalité et intérêt communautaire

Guso et licence d’entrepreneur de spectacle

Guso et licence d’entrepreneur de spectacle

Remboursement de la cotisation

Remboursement de la cotisation

Plus d'articles