Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Concerts : un décret qui fait du bruit

Michel Lulek
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Concerts :  un décret qui fait du bruit

© svetlana - stock.adobe.com

Un décret du 7 août 2017 limite la puissance acoustique dans les concerts et festivals de plein air. Applicable depuis le 1er octobre 2018, il est contesté par les professionnels qui craignent la disparition de certains spectacles.

Tout part d’une très bonne intention : réduire les risques auditifs pour les spectateurs de concerts ou spectacles musicaux. Un objectif qui s’est traduit par un décret (1) qui modifie la réglementation sonore et à laquelle les organisateurs de spectacle sont censés se conformer depuis le 1er octobre dernier. Dans le collimateur « les sons amplifiés à des niveaux sonores élevés dans les lieux ouverts au public ou recevant du public, clos ou ouverts, ainsi que la santé des riverains de ces lieux ».

Mesures de prévention

Le texte définit notamment les niveaux sonores à respecter, ainsi que leurs modalités d’enregistrement et d’affichage. Il détermine les mesures de prévention des risques auditifs tels :

  • que l’information du[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Laïcité et fait religieux dans  le sport : le ministère vous guide

Laïcité et fait religieux dans le sport : le ministère vous guide

Entre dialogue et respect du principe de laïcité, le chemin est parfois délicat. Le ministère des Sports tente de répondre aux associations sportives par des cas concrets. Parce que les associations et les clubs[…]

12/09/2019 | Droit associatif
Pas de sanction en cas d’erreur de bonne foi

Pas de sanction en cas d’erreur de bonne foi

Reçu de don : faut-il demander un rescrit fiscal ?

Reçu de don : faut-il demander un rescrit fiscal ?

Verser une rémunération disproportionnée et non justifiée à un dirigeant remet en cause la gestion désintéressée de l’association

Verser une rémunération disproportionnée et non justifiée à un dirigeant remet en cause la gestion désintéressée de l’association

Plus d'articles