Commerce équitable : le prix à payer

Sujets relatifs :

Reconnu officiellement par l'article 94 de la loi ESS de 2014, le commerce équitable vient de faire l'objet d'un décret attendu depuis longtemps. Celui-ci précise les critères du désavantage économique dans lequel se trouvent les travailleurs bénéficiaires du commerce équitable ainsi que les modalités contractuelles qui lient ces bénéficiaires à leurs clients. Sur ce dernier point le décret indique que le prix versé par l'acheteur, outre de couvrir les frais de production, devra « dégager une marge permettant aux travailleurs de réaliser les investissements nécessaires à l'amélioration de l'efficacité de leur outil de production et de commercialisation de leurs produits. » Pour Martine Pinville, secrétaire d'État à l'ESS, « Acheter équitable, c'est consommer des produits de qualité, tout en aidant des travailleurs à vivre de leur production et à s'autonomiser. »

Nous vous recommandons

10 millions d’euros pour restaurer des sentiers

10 millions d’euros pour restaurer des sentiers

Si une association souhaite créer, restaurer un sentier pédestre ou favoriser la biodiversité, elle peut participer à l’appel à projets « Sentiers de nature ».Le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des...

L’agrément des associations d’usagers : déjà vingt ans !

L’agrément des associations d’usagers : déjà vingt ans !

Avis du HCVA sur le statut d’association européenne transfrontalière

Avis du HCVA sur le statut d’association européenne transfrontalière

Un licenciement fondé sur des faits participant à la liberté d’expression du salarié est nul

Un licenciement fondé sur des faits participant à la liberté d’expression du salarié est nul

Plus d'articles