Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Comment valoriser les contributions volontaires en nature ?

Gérard Lejeune, expert comptable

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Comment valoriser les contributions volontaires en nature ?

© Viacheslav Iakobchuk - stock.adobe.com

Les contributions volontaires en nature (CVN) représentent l’acte par lequel une personne physique ou morale apporte à l’association des biens ou d’autres services à titre gratuit. Elles doivent être mises en valeur dans les comptes annuels des associations.

L’information sur les modalités de mise en valeur des contributions volontaires en nature est prévue dans le plan comptable associatif (règlement CRC 99-01 du 16 février 1999) qui précise que : « dès lors que ces contributions présentent un caractère significatif, elles font l’objet d’une information appropriée dans l’annexe portant sur leur nature et leur importance. À défaut de renseignements quantitatifs suffisamment fiables, des informations qualitatives sont apportées, notamment sur les difficultés rencontrées pour évaluer les contributions concernées. Si la structure dispose d’informations suffisamment quantifiables et valorisables des contributions volontaires significatives obtenues, elle peut opter pour l’enregistrement en comptabilité ».

Information qualitative

En pratique, on va donc distinguer trois niveaux possibles d’appréhension des CVN. Le premier niveau est celui de l’information qualitative. Elle peut donner les caractéristiques des contributions reçues dont dispose l’organisme et les difficultés rencontrées pour évaluer les contributions concernées. Exemple : « notre association sportive comprend 15 sections, toutes animées par des bénévoles, qui contribuent à la vie de ces sections sur des fonctions diverses. Notre association n’a pas pu mettre en place un système d’évaluation des heures. Par ailleurs elle bénéficie de la mise à disposition de locaux sportifs municipaux et malgré nos[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Quand les fondations exigent la reconnaissance d’intérêt général

Quand les fondations exigent la reconnaissance d’intérêt général

De plus en plus de fondations réservent leurs aides aux associations d’intérêt général. Certaines exigent même que cette qualité soit préalablement reconnue par les services fiscaux.[…]

31/05/2022 | FinancementsMagazine
Coopérer à plusieurs associations peut faciliter vos rentrées d’argent

Coopérer à plusieurs associations peut faciliter vos rentrées d’argent

Sport : un 3e AAP Impact 2024

Sport : un 3e AAP Impact 2024

Crise sanitaire : 20 % de perte pour la culture

Crise sanitaire : 20 % de perte pour la culture

Plus d'articles