Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Comment valoriser le bénévolat dans la comptabilité associative

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le bénévolat étant effectué à titre gratuit et ne générant pas de flux financier, la plupart des associations ne prennent pas la peine de le comptabiliser, voire y sont réticentes pour des raisons philosophiques. Pourtant, connaître précisément cette ressource offre une image plus fidèle des activités réelles de l’association et contribue à valoriser celleci aux yeux de ses partenaires. Mais la méthode d’évaluation doit être précise et indiscutable.

Obtenir une photographie précise des activités développées par une association est un atout aussi bien en interne qu’à l’externe. Au sein de l’association, cela permet d’appréhender les coûts effectifs d’un projet et de sensibiliser à l’importance de la ressource bénévole, à sa fragilité et à l’importance de son renouvellement. Le bénévolat pouvant être considéré comme de l’autofinancement, le comptabiliser est également un moyen de rendre compte de l’ensemble des ressources de l’association auprès de tous les bailleurs de fonds, que ce soit les collectivités partenaires, les organismes de financement, les donateurs ou mécènes. Faire apparaître explicitement les ressources bénévoles relativise les frais de fonctionnement et de gestion administrative d’une structure au regard du nombre de personnes réellement impliquées dans la mise en oeuvre de ses projets. Cela met en perspective l’effet levier des fonds alloués par les bailleurs. Il ne s’agit pas d’enjoliver les documents comptables et financiers de l’association mais bien de participer à améliorer la sincérité de ses comptes. 

Poser les bases 

Au sein d’une structure, faire le choix de valoriser comptablement le bénévolat effectué n’est pas anodin. Recueillir et enregistrer les données requiert[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Marchés publics : la facturation  électronique devient obligatoire

Marchés publics : la facturation électronique devient obligatoire

À compter du 1er janvier 2020, les associations de moins de dix salariés soumissionnant à des marchés publics devront adopter la facturation électronique. Elles devront pour cela créer un compte sur la[…]

Dons : fin de l’incertitude  pour le seuil du compte d’emploi ressources

Dons : fin de l’incertitude pour le seuil du compte d’emploi ressources

De nouvelles mentions obligatoires sur les factures à compter du 1er octobre

De nouvelles mentions obligatoires sur les factures à compter du 1er octobre

Provisions comptables : les règles  à respecter

Provisions comptables : les règles à respecter

Plus d'articles