Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Comment inscrire comptablement la sortie du matériel de l’association ?

Sujets relatifs :

,

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Comment inscrire comptablement la sortie du matériel de l’association ?

© Anya Berkut

Avant de vous débarrasser de vos matériels usagés, vous devez analyser leur situation dans la comptabilité de l’association. Si l’opération n’est pas correctement retranscrite sur les livres comptables, cela peut avoir des conséquences fiscales graves pour l’association, surtout si l’opération est significative !

Le plan comptable général (PCG) précise que : « sont considérés comme des éléments d’actifs […] les éléments dont les avantages économiques futurs ou le potentiel de service attendu profiteront à des tiers ou à l’entité conformément à sa mission ou à son objet ».

À l’actif du bilan

Autrement dit, le principe même de l’immobilisation est qu’elle correspond à un élément de l’actif de l’association, une partie de son patrimoine en quelque sorte, qui doit lui procurer des avantages futurs (c’est-à-dire au-delà de l’année courante). Jusqu’à la fin de son utilisation, elle doit être comptabilisée directement à l’actif du bilan, l’année de l’acquisition. Une charge doit ensuite être constatée chaque année, en compte de résultat, afin de matérialiser l’usure.

La durée et le montant de cette charge, appelée « dotation aux amortissements », vont ainsi dépendre de la durée d’utilisation prévisible et du montant de l’acquisition, ainsi que de la méthode retenue : essentiellement linéaire, si la charge est étalée dans le temps de façon égale, ou dégressive, lorsque l’amortissement est plus rapide au début qu’à la fin.

Au-dessus de 500 euros

Un ordinateur acheté 1 000 euros dont on prévoit une utilisation sur 5 ans en mode linéaire, générera par exemple une dotation aux amortissements de 200 euros chaque année. On considère souvent, par souci de simplification, que les matériels et autres aménagements durables d’une valeur unitaire supérieure à 500 euros HT doivent être[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Les personnes-conseils qui facilitent la fraude fiscale risquent une amende de 50 % des revenus tirés de la prestation

Les personnes-conseils qui facilitent la fraude fiscale risquent une amende de 50 % des revenus tirés de la prestation

La loi n° 2018-898 relative à la lutte contre la fraude crée, par son article 19 I, II et IV, un article 1740 A bis qui sanctionne les conseils ayant intentionnellement aidé leurs clients à se soustraire à[…]

14/12/2018 | Gestion
Boostez votre événement Facebook en 10 étapes

Boostez votre événement Facebook en 10 étapes

Fusions d’associations : la doctrine fiscale a été mise à jour

Fusions d’associations : la doctrine fiscale a été mise à jour

57 propositions pour faciliter la pratique sportive

57 propositions pour faciliter la pratique sportive

Plus d'articles